Mouvements de quartier et environnements urbains - La prise de pouvoir des femmes dans les pays du Sud et de l'Est

Note moyenne 
François Hainard et Christine Verschuur - Mouvements de quartier et environnements urbains - La prise de pouvoir des femmes dans les pays du Sud et de l'Est.
Cet ouvrage fait le bilan d'une recherche internationale conduite durant sept années dans sept pays différents : Argentine, Brésil, Cuba, Burkina Faso,... Lire la suite
26,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 26 octobre et le 30 octobre
En librairie

Résumé

Cet ouvrage fait le bilan d'une recherche internationale conduite durant sept années dans sept pays différents : Argentine, Brésil, Cuba, Burkina Faso, Sénégal, Bulgarie, Roumanie. Il a pour but de rendre compte des stratégies imaginées par des populations locales, tout particulièrement celles initiées par les femmes dans leurs quartiers, pour tenter de pallier les problèmes d'environnements urbains vécus au quotidien. La durée de cette recherche, plutôt inhabituelle en sciences sociales, est l'occasion de dresser un bilan sur les éléments qui l'ont caractérisée. Méthodologiquement tout d'abord avec des questionnements sur la problématique à l'origine du travail, sur la complexité d'une activité de recherche en réseau, sur la démarche qualitative faisant appel à la recherche-action, sur le recours à une analyse de genre et à son rôle dans la prise de conscience des problèmes, ou encore sur l'urgente nécessité pour les sciences sociales de travailler sur les défis de l'environnement. Bilan des acquis ensuite, en s'interrogeant sur ce que nous avons appris sur les terrains pour mieux comprendre et gérer les transformations sociales. Nous mentionnons le renforcement des collaborations avec les autorités politiques de différents niveaux et jusqu'à celui de l'État, les traits culturels propres aux stratégies des mouvements de quartiers, la dimension initiatrice des identités (y compris masculines) dans l'élaboration de projets, le rôle incontournable de l'éducation populaire, l'application des règles de droit ou encore la nécessité de convaincre et de faire que les hommes puissent collaborer avec les femmes dans leurs entreprises, y compris celles liées au renforcement de leurs capacités et à la valorisation de leurs rôles et statuts. Cet ouvrage rassemble les contributions des différentes équipes partenaires et a été élaboré sous la direction de François Hainard et de Christine Verschuur, initiateurs et coordinateurs de la recherche. Les travaux se sont inscrits dans le cadre du projet MOST (Gestion des transformations sociales) de l'UNESCO. II est destiné à un public large et varié : étudiants, enseignants et chercheurs en sciences sociales et humaines, décideurs politiques, administrations, ONG, associations locales, ainsi qu'à toute personne intéressée par les problèmes de la ville, du développement, des relations Nord-Sud et à une réflexion qui prend en compte la dimension genre. François Hainard est professeur de sociologie et directeur de l'Institut de sociologie de l'Université de Neuchâtel en Suisse. Ses travaux de recherche portent sur l'économie, l'environnement et les problèmes sociaux. Christine Verschuur est chargée de cours à l'Institut universitaire d'études du développement à Genève, co-responsable du Pôle genre et développement.

Sommaire

    • Femmes et environnements : une problématique utopique ? Coup d'œil dans le rétroviseur d'une recherche
    • Sciences sociales et environnements : plaidoyer pour une interdisciplinarité
    • Mouvements de base, genre et justice sociale : réinvention culturelle du politique par les femmes
    • De nouveaux enjeux pour la recherche-action
    • Education populaire, genre et transformations sociales : réflexions à partir des études réalisées en République dominicaine et à Cuba
    • L'écologie urbaine : un outil pour une éducation environnementale citoyenne dans les favelas brésiliennes
    • Les associations féminines de quartier : un espace politique en gestation ?
    • Droit au logement : le mouvement des femmes au Brésil et l'expérience dans la favela Gamboa de Santo André
    • Genre et citoyenneté : accès à l'électricité, droit au bail et démission de l'Etat
    • L'émergence de la société civile en Europe de l'Est : le rôle des femmes dans la construction du mouvement urbain à Sofia
    • Associations féminines et entreprises privées dans la filière de gestion des déchets à Ouagadougou : un empowerment laborieux
    • Transformations urbaines et rapports de pouvoir entre hommes et femmes : l'exemple de Santhiaba
    • La perspective de genre dans la recherche en sciences sociales : une étude de cas à San Cayetano, Argentine
    • Apports et limites de la comparaison : analyse d'une démarche méthodologique à la lumière d'une recherche internationale
    • Bilan de la recherche et perspectives

Caractéristiques

  • Date de parution
    28/11/2005
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-84586-723-9
  • EAN
    9782845867239
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    362 pages
  • Poids
    0.46 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 22,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

François Hainard est professeur de sociologie et directeur de l'Institut de sociologie de l'Université de Neuchâtel en Suisse. Ses travaux de recherche portent sur l'économie, l'environnement et les problèmes sociaux. Christine Verschuur est chargée de cours à l'Institut universitaire d'études du développement à Genève, co-responsable du Pôle genre et développement.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Mouvements de quartier et environnements urbains - La prise de pouvoir des femmes dans les pays du Sud et de l'Est est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
26,00 €