Moissons rouges. Les Socialistes Français et la Société Paysanne durant l'entre-deux guerres (1918-1940)

Note moyenne 
Comment un Parti socialiste, marxiste, urbain et ouvrier, théoriquement partisan de la propriété collective peut-il s'imposer sur la scène politique... Lire la suite
28,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 30 octobre et le 7 novembre
En librairie

Résumé

Comment un Parti socialiste, marxiste, urbain et ouvrier, théoriquement partisan de la propriété collective peut-il s'imposer sur la scène politique française, à une période où la paysannerie et le monde rural forment encore la partie majoritaire de la population et de l'électorat, où les petites exploitations agricoles semblent sortir renforcées du premier conflit mondial et alors que triomphe l'idéologie agrarienne qui fait du paysan le pilier et l'essence de la nation ? C'est à cette question que s'attache cet ouvrage, en dressant une vaste fresque des liens entre paysannerie et politique durant l'entre-deux-guerres, opérant une relecture nécessaire de quelques grands événements, du congrès de Tours au Front populaire, mais aussi soucieuse des modalités concrètes de l'enracinement partisan, en multipliant en variant les focales et les espaces d'analyse. Cette période est en effet un moment clé dans l'émergence de nouvelles pratiques politiques au sein d'une paysannerie de mieux en mieux intégrée à la sphère nationale. Le processus d'implantation électorale et militante de la SFIO dans les campagnes met en évidence les nouvelles modalités de l'expression et de la représentation politique des ruraux, notamment à la faveur de la crise des années trente, qui voit l'émergence d'une nouvelle génération d'acteurs paysans.

Sommaire

  • LES SOCIALISTES FRANÇAIS ET LA CONQUETE DES CAMPAGNES (1918-1930)
    • La guerre, grande donneuse de leçon
    • Entre collectivisme et agrarisme
    • Les contraintes de la sociabilité paysanne
  • CRISE ET MOBILISATION PAYSANNE : LE TEMPS DESQ DEFIS (1930-1936)
    • Agriculture et paysannerie au cœur de la crise
    • Les socialistes et l'apprentissage de la révolte paysanne
    • La SFIO à la recherche d'une stratégie politique
  • LE TEMPS DES AFFRONTEMENTS : DU FRONT POPULAIRE A VICHY (1936-1940)
    • Un Font populaire paysan ? (1936-1937)
    • Les campagnes au cœur de l'affrontement partisan
    • Incertitudes doctrinales et convergences agrariennes
    • L'appel de Vichy

Caractéristiques

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Comment un Parti socialiste, marxiste, urbain et ouvrier, théoriquement partisan de la propriété collective peut-il s'imposer sur la scène politique française, à une période où la paysannerie et le monde rural forment encore la partie majoritaire...

À propos de l'auteur

Biographie d'Edouard Lynch

Edouard Lynch, docteur en histoire, maître de Conférences à l'Université Lumière-Lyon II et à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, s'intéresse aux comportements et aux pratiques politiques de la paysannerie française contemporaine. Membre de l'équipe société rurale du Centre Pierre Léon, il appartient également au comité directeur de l'Association des Ruralistes Français.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,00 €