Lettres à sa marraine (1915-1918) - Grand Format

Note moyenne 
Guillaume Apollinaire - Lettres à sa marraine (1915-1918).
Lorsque, en avril 1915, Guillaume Apollinaire partit pour le front, il reçut d'une jeune femme inconnue, charmant poète qui signait ses livres du pseudonyme... Lire la suite
10,55 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 22 novembre et le 27 novembre
En librairie

Résumé

Lorsque, en avril 1915, Guillaume Apollinaire partit pour le front, il reçut d'une jeune femme inconnue, charmant poète qui signait ses livres du pseudonyme masculin d'Yves Blanc, le quatrain suivant : Vous allez compléter la geste de vaillance Des héros polonais au sol de nos aïeux Emportez pour braver les destins ténébreux Ce quatrain espérant d'une femme de France. Ces petits vers le ravirent, et il écrivit à leur expéditrice qu'ils seraient toujours pour lui un talisman qui le protégerait des blessures.
Une correspondance de marraine à filleul de guerre s'établit alors entre les deux poètes. C'est une correspondance de tendre amitié et de confiance. Il n'y a point d'amour. Quand Guillaume risque un madrigal, sa marraine l'en gronde aussitôt. A bâtons rompus Apollinaire entretiendra Yves Blanc de ses goûts, de ses préférences poétiques, de ses impressions de guerre, du passé et de l'avenir. La légèreté voulue du ton, malgré les accès de tristesse, la culture et l'érudition profonde, l'observation finement ironique montrent son esprit si vif et son don de conteur.
Ces lettres sont d'une lecture délicieuse, car ce n'est pas seulement Apollinaire poète qu'on y trouve, mais aussi le spirituel chroniqueur de la Vie anecdotique du Mercure de France.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/02/1951
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-07-020206-2
  • EAN
    9782070202065
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    112 pages
  • Poids
    0.125 Kg
  • Dimensions
    11,8 cm × 18,5 cm × 1,1 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Guillaume Apollinaire

Biographie de Guillaume Apollinaire

Né à Rome le 26 août 1880, Guillaume de Kostrowitzky publie son premier conte signé Apollinaire dans La Revue blanche en mars 1902. Mobilisé et blessé pendant la guerre, il meurt à Paris le 9 novembre 1918 atteint par l'épidémie de grippe espagnole.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
10,55 €