Les Juifs et la modernité - L'héritage du judaïsme et les Sciences de l'homme en France au XIXe siècle (Broché)

  • Albin Michel

  • Paru le : 31/10/2018
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Les Juifs ont souvent entretenu un rapport singulier à la modernité. C'est particulièrement vrai en France où, très tôt émancipés, ils prirent... > Lire la suite
22,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 27 mai et le 29 mai
ou
ou
  • E-book À partir de 14,99 €
    • ePub 14,99 €
Les Juifs ont souvent entretenu un rapport singulier à la modernité. C'est particulièrement vrai en France où, très tôt émancipés, ils prirent pleinement part à l'épanouissement du pays. En même temps qu'elle leur accorde la citoyenneté, la Révolution française leur ouvre l'accès à la science. Héritiers d'une culture où sacré et profane, loin d'être opposés, s'entremêlent, ils sont les premiers à s'engager dans l'aventure des sciences de l'homme qui marque le XIXe siècle.
En effet, les savants juifs conservent de la tradition une conception du temps et de l'histoire qui leur permet d'échapper aux dilemmes auxquels sont confrontés les érudits protestants ou catholiques. Leur familiarité avec l'Orient et l'absence de dogmes, autorisant l'inclusion du religieux dans leurs objets d'étude, expliquent leur rôle fondateur dans l'essor de la science des religions mais aussi de la philologie, de la linguistique, de la mythologie comparée ou de la sémantique.
Salomon Munk, MichSi l'on a coutume d'identifier l'avènement de la modernité politique et de l'individualisme contemporain à la Révolution française, Perrine Simon-Nahum, en étudiant le parcours et le rôle déterminant qu'ont joué en France tout au long du XIXe siècle un petit nombre de savants et historiens issus du judaïsme, pionniers des sciences de l'homme, montre que les Juifs échappent à ce processus dès son commencement.
Le judaïsme hérite de la tradition une conception du temps et de l'histoire qui lui permet d'échapper aux dilemmes auxquels se trouvent confrontés les érudits protestants ou catholiques ; les Juifs ont ainsi, à la fin du xixe siècle, une familiarité avec la modernité qui leur permet d'anticiper avec plusieurs décennies d'avance les questions que seront amenés à se poser les savants issus d'autres confessions.
Leur questionnement ne s'exprime pas dans les termes d'une tension avec une modernité abstraite, mais s'interroge sur l'influence qu'elle exerce sur les groupes, les communautés et les individus eux-mêmes ; le changement politique étant perçu non pas en termes de fracture historique, mais négocié dans ceux de l'identité. C'est la familiarité qu'entretiennent les Juifs avec l'histoire des civilisations antiques ou des langues orientales, mais également l'absence de dogmes, qui leur permet d'inclure le religieux dans leurs objets d'étude et explique le rôle fondateur qui sera le leur dans le développement de la science des religions, mais aussi de la philologie, de la linguistique, de la mythologie comparée ou de la sémantique.
L'auteure s'interroge ainsi sur les formes prises par l'entrée du judaïsme en modernité d'une part, et la manière dont, en retour, il en définit les diverses expressions. el Bréal, Adolphe Franck, James et Arsène Darmesteter sont les grands ancêtres des intellectuels du XXe siècle. Cette rencontre entre judaïsme et modernité éclaire d'un jour nouveau l'histoire politique et intellectuelle française, restituant au religieux la part qui lui revient.
Elle permet de saisir comment, depuis leurs disciplines respectives, les savants juifs contribuent à poser l'une des questions centrales de la modernité : celle de l'identité.
  • Date de parution : 31/10/2018
  • Editeur : Albin Michel
  • Collection : Bibliothèque Idées
  • ISBN : 978-2-226-43915-4
  • EAN : 9782226439154
  • Format : Grand Format
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 338 pages
  • Poids : 0.46 Kg
  • Dimensions : 14,5 cm × 22,5 cm × 2,7 cm

Biographie de Perrine Simon-Nahum

Perrine Simon-Nahum est spécialiste d'Histoire contemporaine, rattachée au CESPRA-EHESS, et membre associée du Centre international d'études de la philosophie française contemporaine à l'ENS. Elle est l'auteur de très nombreux articles scientifiques et de plusieurs ouvrages collectifs ; elle a publié notamment : La Cité investie. La science du judaïsme français et la République (Le Cerf, 1992) ; André Malraux.
L'engagement politique au XXe siècle (Armand Colin, 2010) ; Michelet, Journal, édition présentée et annotée par P. Simon-Nahum (Gallimard, 2017).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Les Juifs et la modernité - L'héritage du judaïsme et les Sciences de l'homme en France au XIXe siècle est également présent dans les rayons

Perrine Simon-Nahum - Les Juifs et la modernité - L'héritage du judaïsme et les Sciences de l'homme en France au XIXe siècle.
Les Juifs et la modernité. L'héritage du judaïsme...
22,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK