Le patrimoine comme expérience - Implications anthropologiques - Grand Format

Note moyenne 
Cet ouvrage collectif vient à un moment où l'activité patrimoniale a largement débordé ses institutions officielles et où sa couverture par les... Lire la suite
20,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 22 juin
En librairie

Résumé

Cet ouvrage collectif vient à un moment où l'activité patrimoniale a largement débordé ses institutions officielles et où sa couverture par les sciences humaines et sociales a pris une consistance certaine. En dix textes et au moins autant de situations, en France, à Rhodes, à Tonga, en Uruguay et en Colombie, il donne à saisir des "implications anthropologiques" de et dans l'exploration de cette activité, à partir desquelles se dessinerait un fil conducteur permettant de parcourir, sans la réduire, sa grande hétérogénéité.
Qu'on la prenne sous l'angle de l'irruption du patrimoine dans les terrains (de jeu) des anthropologues ou bien sous celui de la constitution du patrimoine en un domaine singulier de recherche, l'anthropologie du patrimoine apparais inséparable des interrogations récurrentes sur la catégorie de culture : sur son institution, sur sa mise en scène, sur sa spectacularisation, sur les façons de l'écrire comme sur la critique de son pouvoir de purification, de hiérarchisation ou de domination.
Que montrent ces écritures anthropologiques de patrimoines ? Qu'en se frottant aux expériences du passé, de la culture, religieuse ou profane, de la quête de reconnaissance, de la mémoire des violences de guerre, de la discrimination sociale, de la ruine des choses du monde, les anthropologues font l'expérience du patrimoine, instrument politique aux multiples fonctions : contrôle, aménagement, restauration, réparation, reconnaissance...

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jean-Louis Tornatore

Jean-Louis Tornatore est anthropologue, professeur à l'Institut Denis-Diderot (université de Bourgogne, Dijon) et directeur du Centre Georges-Chevrier "savoirs : normes et sensibilités". Il est également chercheur associé à l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain, équipe Lahic et membre correspondant du Centre de recherche sur les médiations à l'université de Lorraine. Dans la continuité de divers travaux sur l'activité patrimoniale et mémorielle, il explore aujourd'hui les conditions de possibilité d'un scénario contre-hégémonique du patrimoine.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,00 €