La traite des Slaves - L'esclavage des Blancs du VIIIe au XVIIIe siècle

édition revue et augmentée

Note moyenne 
Alexandre Skirda - La traite des Slaves - L'esclavage des Blancs du VIIIe au XVIIIe siècle.
L'esclavage inhérent au monde antique n'est pas réapparu au XVIIIe siècle en Europe avec la traite de Noirs à usage colonial vers les Antilles et... Lire la suite
20,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 3 décembre
En librairie

Résumé

L'esclavage inhérent au monde antique n'est pas réapparu au XVIIIe siècle en Europe avec la traite de Noirs à usage colonial vers les Antilles et l'Amérique. C'est ignorer son importance en Europe du haut Moyen Age et dans les pays slaves. Utilisé pour la première fois en 937, le terme latin sclavus/slaves remplacera ainsi le grec doulos et le latin servus pour désigner l'esclave. Innombrables furent les Slaves victimes de la traite.
Ceux d'Europe centrale jusqu'à leur conversion au catholicisme : les actuels Slovènes, Croates, Tchèques, Moraves, Slovaques, et Polonais. En revanche, ceux d'Europe centrale et orientale restés chrétiens orthodoxes et considérés comme hérétiques, donc dépourvus "d'âme" : les actuels Serbes, Bulgares, Roumains, Moldaves, Biélorusses, Ukrainiens et Russes, étaient prédisposés à la servitude. Cette traite, qui a concerné des centaines de milliers de captifs du VIIIe au XIIe siècle, fut le fait des trafiquants francs ou scandinaves (les Varègues) vers le monde musulman.
La conquête mongole, responsable d'un million de morts, a poursuivi la traite soit directement, soit par l'intermédiaire des Génois du XIIIe au XVe siècle ; enfin, près de deux millions et demi d'habitants d'Ukraine, de Biélorussie et de Moscovie furent razziés par les Tatars de Crimée, de 1482 à 1760, pour le compte de l'Empire ottoman. Puisant aux meilleures sources, l'auteur, après un rappel de l'esclavage à travers le temps, montre ses rapports avec les religions qui masquent toujours les intérêts économiques.
Il dévoile les mécanismes d'asservissements, les itinéraires de la traite, que ce soit par l'Espagne musulmane, Venise, Gênes, Byzance ou Kiev. Il décrit les marchés, les conditions de vie des esclaves et leur valeur, le trafic des êtres humains constituant au haut Moyen Age "l'article le plus important d'exportation" de l'Occident à destination de l'Orient. Un secret d'histoire trop longtemps occulté.

Sommaire

  • L'ESCLAVAGE DE L'ANTIQUITE AU HAUT MOYEN AGE
    • La Grèce
    • Rome
    • L'esclavage chez les conquérants germains
  • LA TRAITE OCCIDENTALE DES SLAVES, VIIIE-XIIE SIECLES
    • Les Radhânites
    • Charlemagne, son fils Louis Ier le Pieux et la traite
    • Les Radhânites entre l'Occident et le monde musulman : Xe-XIIe siècles
  • LA TRAITE ORIENTALE DES SLAVES, VIIIE-XVIIIE SIECLES
    • Les Varègues esclavagistes
    • Les Khazars, IXe-Xe siècles
    • La chasse aux esclaves des Varègues et des Byzantins, IXe-XIIe siècles

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/01/2016
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-9549390-1-8
  • EAN
    9782954939018
  • Présentation
    Dos carré collé
  • Nb. de pages
    244 pages
  • Poids
    0.405 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 23,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,00 €