La part de l'ombre - Histoire de la clandestinité politique au XXe siècle - Grand Format

Note moyenne 
L'histoire de la clandestinité intrigue, tant sont nombreuses les zones d'ombre, parfois artificiellement entretenues, et les pages méconnues, tandis... Lire la suite
27,00 € Neuf
Expédié sous 8 à 17 jours
Livré chez vous entre le 9 octobre et le 19 octobre
En librairie

Résumé

L'histoire de la clandestinité intrigue, tant sont nombreuses les zones d'ombre, parfois artificiellement entretenues, et les pages méconnues, tandis qu'une poignée de clandestins a su polariser la curiosité du public et des historiens. Mais cette histoire est-elle seulement possible ? Chaque chapitre de ce livre, à sa manière, répond par l'affirmative, en retraçant la trajectoire d'un groupe politique, d'un mouvement structuré, avec une fortune variable, dans la dissimulation et par la pratique de l'illégalité.
Contrairement à une impression première, les sources les plus diverses permettent d'en brosser une histoire incarnée, une histoire de l'intérieur, sans négliger pour autant le domaine des fantasmes que la lutte clandestine suscite immanquablement. Il s'agit là d'une conviction partagée par les auteurs, la compréhension de la clandestinité en politique se doit d'articuler, d'une part, les représentations propres aux mondes clandestins, qui, malgré leur diversité, peuvent être rassemblées dans l'expérience de cette lutte radicale et secrète, avec, d'autre part, les images de la lutte clandestine qui circulent à l'extérieur des groupes, que ce soit celles diffusées par le pouvoir ou les médias ou bien celles qui se développent au sein de la société et des différents mouvements sociaux.
A travers l'exploration de la clandestinité comme modalité d'action politique, cet ouvrage expérimente une comparaison entre différents mouvements politiques dont les spécialistes dialoguent d'ordinaire trop peu — anarchismes, résistances, mouvements révolutionnaires ou anticoloniaux — en montrant l'existence de problématiques communes malgré les différents contextes. Il ambitionne également de fournir des clés pour comprendre la persistance de la menace clandestine, toujours actuelle, mais qui plonge ses racines dans une histoire longue et multiforme.

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/11/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    979-10-267-0832-2
  • EAN
    9791026708322
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    305 pages
  • Poids
    0.502 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 2,5 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Gwendal Rannou, agrégé d'histoire et ancien élève de l'ENS, est doctorant à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où il travaille sous la direction de Pierre Singaravélou sur les différents aspects de l'impérialisme australasien en Océanie entre 1914 et 1942. Il enseigne par ailleurs comme ATER à l'université Bretagne-Sud. Stephan Rindlisbacher est docteur en histoire et chercheur associé (research fellow) à l'université de Wisconsin-Madison.
Stephan Rindlisbacher a reçu une bourse du Fonds National Suisse et travaille actuellement à Madison aux Etats-Unis. Il s'intéresse à l'histoire russe et soviétique. Il a publié un ouvrage sur l'histoire du mouvement révolutionnaire en Russie à la fin du XIXe siècle : Leben far die Sache : Vera Figner, Vera Zasulic und das radikale Milieu im späten Zarenreich, Wiesbaden, Harrassowitz Verlag, 2014.
Charles Riondet est docteur en Histoire et ingénieur de recherches au sein de l'équipe ALMAnaCH (Inria-EPHE). Ses recherches portent sur la Résistance et la Libération en région parisienne et les écrits personnels en temps de guerre. Il est de plus membre de plusieurs infrastructures de recherches européennes dédiées aux Humanités Numériques. Il a publié récemment "Août 1944, l'Insurrection contrôlée ? ", dans Paris, l'insurrection capitale, Seyssel, Champ Vallon, 2014 (Epoques) et Le Comité parisien de la Libération : 1943-1945, Rennes, PUR, 2017.
Andrea Tanturli est docteur en histoire des partis et des mouvements politiques de l'Université d'Urbino (Italie), archiviste à l'Archivio di Stato de Florence. Il a publié Prima linea. L'altra lotta armata ? (1974-1981), Rome, DeriveApprodi, 2018.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
27,00 €