La critique sociale au XXe siècle - Solitude et solidarité

Note moyenne 
Michael Walzer - La critique sociale au XXe siècle - Solitude et solidarité.
Comment les critiques sociaux s'y prennent-ils pour travailler ? Où trouvent-ils les principes qui fondent leur critique ? Et où se situent-ils pour... Lire la suite
20,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 24 janvier et le 29 janvier
En librairie

Résumé

Comment les critiques sociaux s'y prennent-ils pour travailler ? Où trouvent-ils les principes qui fondent leur critique ? Et où se situent-ils pour critiquer la société ? Pour répondre à ces questions, Michael Walzer retrace le parcours de onze écrivains ou philosophes dont l'œuvre a marqué la critique sociale au XXe siècle : Julien Benda, Randolph Bourne, Marin Buber, Antonio Gramsci, Ignazio Silone, George Orwell, Albert Camus, Simone de Beauvoir, Herbert Marcuse, Michel Foucault, Breyten Breytenbach, forment la petite troupe des critiques en compagnie desquels l'auteur nous fait parcourir le siècle qui s'achève. Mais l'intérêt de cet ouvrage n'est pas seulement de nous offrir une série de biographies intellectuelles d'une pénétration et d'une rigueur exemplaires ; au fils de ces analyses, Michael Walzer dégage sa propre conception de la critique sociale. Elle s'inscrit en faux contre toutes les prétentions à fonder la critique sur une éxtériorité radicale, qu'elles invoquent l'autonomie souveraine de l'intellectuel sans attache, l'autorité d'un savoir absolu, la clairvoyance historique des avant-gardes, ou encore la transcendance des universaux. C'est l'enracinement qui valide la critique et la rend efficace. Le critique social appartient à un groupe, un peuple, une classe, une nation. L'engagement dans une communauté fonde l'authenticité de sa rébellion. Les principes qu'il invoque sont ceux du peuple auquel il s'adresse. Ils appartiennent au monde moral de l'expérience quotidienne. Cest au prix de cette dissidence dans l'enracinement, dont Michael Walzer trouve le pradigme dans la prophétie biblique, que le critique social peut espérer accéder à une forme d'universalité.

Sommaire

    • La pratique de la critique sociale
    • Julien Benda et la trahison intellectuelle
    • La guerre et Randolph Bourne
    • La recherche de Sion chez Martin Buber
    • L'engagement d'Antonio Gramsci
    • Ignazio Silone : " le naturel "
    • L'Angleterre de George Orwell. La guerre d'Algérie d'Albert Camus
    • Simone de Beauvoir et la femme assimilée
    • L'Amérique de Herbert Marcuse
    • La politique solitaire de Michel Foucault
    • Breyten Breytenbach : le crime en exil
    • La critique d'aujourd'hui.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/01/1996
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-86424-212-5
  • EAN
    9782864242123
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    271 pages
  • Poids
    0.28 Kg
  • Dimensions
    13,9 cm × 21,5 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Michael Walzer

Michael WALZER est professeur à l'Institute for Advanced Study de l'université de Princeton. Il est l'auteur notamment de De l'exode à la liberté, La Révolte des saints, Régicide et Révolution, Critique et sens commun.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,50 €