Jean Giraudoux : la crise du langage dans La guerre de Troie n'aura pas lieu et Electre

Note moyenne 
Elodie Ravidat - Jean Giraudoux : la crise du langage dans La guerre de Troie n'aura pas lieu et Electre.
Jean Giraudoux est l'inventeur d'un langage dramaturgique à la fois littéraire et oral. Dans La guerre de Troie n'aura pas lieu et Electre, il entrelace... Lire la suite
17,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 21 septembre et le 25 septembre
En librairie

Résumé

Jean Giraudoux est l'inventeur d'un langage dramaturgique à la fois littéraire et oral. Dans La guerre de Troie n'aura pas lieu et Electre, il entrelace les genres et les tons : la sentence se mêle à l'ironie, les scènes de vaudevilles aux scènes pathétiques, la familiarité, l'oralité à l'élégance et au poétique, les anachronismes sont nombreux, le comique côtoie le tragique. Toutefois, ce langage mosaïque n'est pas un simple ornement, il est le fondement même du théâtre giralducien. La tragédie devient le lieu par excellence d'une crise du langage. Les personnages ne parviennent plus à communiquer, ils ne font que se quereller et tiennent parfois des propos énigmatiques et incompréhensibles. Ils parlent sans cesse et n'agissent pas. Le langage est le moteur de l'action, il influe lui-même sur le sort des personnages et les mène à leur perte. Ce langage en crise devient le ressort privilégié du tragique. Cette désarticulation du langage est éminemment moderne, elle participe de la déconstruction du personnage qui touchera le théâtre des années 1950. A bien des égards, Giraudoux préfigure le théâtre de l'absurde qui poussera à l'extrême cette crise langagière.

Sommaire

  • DES CONFLITS LANGAGIERS SOURCES DE NON-COMMUNICATION ET D'INCOMPREHENSION
    • Des combats de paroles
    • Le mélange des genres, des tons, des registres et des poétiques : les effets de décalage
    • Des paroles incohérentes et illogiques qui rendent le discours des personnages incompréhensible
  • LE LANGAGE COMME MOTEUR DU TRAGIQUE
    • Le danger de la parole
    • La transformation du langage au cours de la pièce
    • La réflexion sur le langage ou l'enclenchement du tragique
  • UN " NOUVEAU TRAGIQUE " QUI REPOSE SUR UN LANGAGE EN CRISE ET OUVRE LA VIE DE L'ABSURDE
    • Une nouvelle conception du tragique
    • La création d'un tragique intemporel par les instruments du langage
    • Une réflexion sur le tragique qui préfigure le théâtre de l'absurde " plus désespérant que le tragique "

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/02/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-11378-7
  • EAN
    9782296113787
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    174 pages
  • Poids
    0.31 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Elodie Ravidat

Elodie Ravidat, 22 ans, étudiante à la faculté de lettres à Nice, a écrit La crise du langage dans le cadre de son mémoire de Master 1 de littérature française, soutenu en juin 2009.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
17,50 €