Histoire des PEP, pupilles de l'école publique - Tome 1, La solidarité, une charité laïque ? 1915-1939

Note moyenne 
Mathias Gardet - Histoire des PEP, pupilles de l'école publique - Tome 1, La solidarité, une charité laïque ? 1915-1939.
Le mouvement des PEP débute durant l'été 1915 pour venir au secours des orphelins de guerre. S'inscrivant d'emblée au sein de l'institution scolaire,... Lire la suite
29,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 21 décembre et le 26 décembre
En librairie

Résumé

Le mouvement des PEP débute durant l'été 1915 pour venir au secours des orphelins de guerre. S'inscrivant d'emblée au sein de l'institution scolaire, l'œuvre est lancée par les plus hauts responsables de l'Instruction publique, et l'appel se propage par la voie hiérarchique : recteurs, inspecteurs d'académie, chefs d'établissement, puis instituteurs et institutrices. En l'espace d'un an, la mobilisation prend de l'ampleur. Les comités départementaux rivalisent d'ingéniosité pour récolter des fonds afin de redistribuer des subsides, privilégiant logique pédagogique oblige les élèves les plus assidus et méritants. S'il s'appuie sur l'institution publique, le mouvement conserve jalousement son identité associative en se constituant en fédération. À la fin des hostilités, loin de se tarir, le mouvement des PEP retrouve un second souffle, passant du statut d'œuvre de guerre à celui d'œuvre de paix, et de l'aide aux orphelins de guerre à la prise en charge des orphelins dits " civils " ou plus largement des " enfants nécessiteux ". Après avoir rejeté les premiers temps la formule des internats, en réaction au monde clos des orphelinats, la Fédération des PEP décide d'encourager à son tour l'éclosion de fondations permanentes en participant à la grande croisade sanitaire de l'entre deux guerres sanatoriums, préventoriums, aériums, écoles de plein air et colonies de vacances, en créant des écoles professionnelles et en instaurant même des pensionnats. Le mouvement entend y défendre ses principes laïques. Une laïcité combative, que contestent avec non moins de fougue les adversaires catholiques.

Sommaire

  • L'AFFIRMATION D'UN RESEAU LAÏQUE : A LA RECHERCHE D'UN VOCABULAIRE LAÏQUE DE LA BIENFAISANCE, 1915-1920
    • Des laïques par nature
    • Une structure calquée sur le système scolaire
    • Un " bouquet d'initiatives "
    • Distribution des secours selon le mérite scolaire et apprentissage à la mutualité
    • Le recours au solidarisme ou à la recherche d'un nouveau vocabulaire laïque de la bienfaisance
    • Qui dit laïques ne veut pas dire monopole de la solidarité laïque
    • Guerre de clans mais aussi " unions sacrées "
    • Une intégration réussie dans un paysage d'œuvres
  • PUPILLES DE L'ECOLE PUBLIQUE ET PUPILLES DE LA NATION : UNE DIFFERENCIATION NECESSAIRE, 1917-1923
    • Un même acteur pour deux histoires bien différenciées
    • Une démarcation précoce
    • Une initiative privée et associative et non service de l'Etat
    • Une reconnaissance publique contre un changement d'appellation
    • Le glissement des définitions : restriction à l'école publique mais extension de la notion d'orphelin
    • Batailles électorales à la conquête des offices
    • La question des quotas
    • Le jeux des doubles emplois
    • De nouvelles missions
  • D'UNE ŒUVRE DE GUERRE A UNE ŒUVRE DE PAIX : UNE DIFFICILE RECONVERSION, 1919-1931
    • Un simple jeu d'écriture ou un tour de passe-passe administratif
    • Un premier palliatif : la prolongation de la prise en charge
    • Premières velléités d'extension : des orphelins de guerre aux orphelins " purs et simples " ou " civils "
    • Une œuvre de paix
    • Du bon usage du capital social
  • DU SECOURS AUX ORPHELINS AUX FONDATIONS PERMANENTES : UN CHANGEMENT DE POLITIQUE, 1919-1939
    • Le rejet de l'internat
    • L'internat par défaut
    • La tentation de l'apprentissage
    • Croisade sanitaire mais aux marges de la médecine

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/06/2008
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-7010-1529-3
  • EAN
    9782701015293
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    213 pages
  • Poids
    0.42 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Mathias Gardet

Mathias Gardet, historien, maître de conférences en sciences de l'éducation à l'université de Paris-8. Il est l'auteur, aux Editions Beauchesne, en 2005, de Jean Viollet et l'apostolat laïc - Les œuvres du Moulin Vert (1902-1956).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Histoire des PEP, pupilles de l'école publique - Tome 1, La solidarité, une charité laïque ? 1915-1939 est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
29,00 €