François de Wendel

Note moyenne 
Denis Woronoff - .
Quelle image retenir de François de Wendel : celle du chef de la Maison sidérurgique lorraine, de 1906 à 1949, ou celle d'un homme politique de droite,... Lire la suite
14,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 22 novembre et le 27 novembre
En librairie

Résumé

Quelle image retenir de François de Wendel : celle du chef de la Maison sidérurgique lorraine, de 1906 à 1949, ou celle d'un homme politique de droite, député puis sénateur, meneur dans l'ombre du camp conservateur ? Doit-on considérer surtout sa très longue présidence du Comité des Forges ou plutôt son action, pendant vingt-trois ans, au Conseil de régence de la Banque de France ? Ces fonctions assumées et ce pouvoir supposé ont fait de lui la cible de tous ceux, à gauche comme à droite, qui combattaient l'influence des " puissances d'argent ". Homme public mais discret, voire secret, il a été plus cité que connu et compris. A-t-il réellement retardé, pendant la Grande Guerre, le bombardement de ses usines du bassin de Briey ? L'accusation, qui reparaît épisodiquement de 1919 à 1949, est symptomatique du procès en trahison qui, d'un après-guerre à l'autre, lui a été fait. Image contre image, François de Wendel et les siens ont toujours revendiqué un patriotisme intransigeant et une vigilance continue à l'égard de l'Allemagne, qu'elle fût impériale, républicaine ou nazie. Le plus parisien des Lorrains a été également soucieux de quadriller son territoire industriel et de pratiquer un paternalisme efficace. Bien qu'attentif à l'innovation technique, il ne mettait cependant rien au-dessus de l'indépendance et de la continuité de sa Maison, au risque de réagir avec retard aux changements de sa branche d'industrie. Il se sentait en effet comptable de plus de deux siècles d'histoire d'une dynastie et d'une profession qu'il a personnifiées. Après lui, l'une et l'autre changent. Il aura été le dernier maître de forges.

Sommaire

  • UNE CIBLE IDEALE
    • Le maître de forges
    • François de Wendel, " trafiquant de mort "
    • Entre France et Allemagne
    • " Ce roi de France sans couronne "
    • Mémoires en défense
    • Essais d'histoire
  • DES IDENTITES MULTIPLES
    • Le premier des Wendel
    • Un technicien modernisateur ?
    • Les valeurs d'autorité
    • Politique : entre fascination et frustration

Caractéristiques

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Quelle image retenir de François de Wendel ? Celle du chef de la Maison sidérurgique lorraine, de 1906 à 1949, ou celle d'un homme politique de droite, député puis sénateur, meneur dans l'ombre du camp conservateur ? Il ne s'agit pas ici de livrer une...

À propos de l'auteur

Biographie de Denis Woronoff

DENIS WORONOFF, professeur à l'Université Paris I-Panthéon-Sorbonne, est spécialiste de l'histoire de l'industrie et du patrimoine industriel. Il a notamment publié : L'industrie sidérurgique en France pendant la Révolution et l'Empire, Éditions de l'EHESS, 1984 et Histoire de l'industrie en France, du XVIe siècle à nos jours, Seuil, 1994.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
14,00 €