Figures de phénoménologie - Husserl, Heidegger, Levinas, Henry, Derrida (Broché)

  • Vrin

  • Paru le : 04/04/2012
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Dans le triptyque ouvert par Réduction et donation (1989), assuré dans Etant donné (1997) et complété avec De Surcroit (2001), nous avons procédé... > Lire la suite
21,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 20 décembre et le 21 décembre
ou
Votre note
Dans le triptyque ouvert par Réduction et donation (1989), assuré dans Etant donné (1997) et complété avec De Surcroit (2001), nous avons procédé assez globalement pour qu'on nous permette ici de rassembler après-coup certains des travaux préparatoires. Cette nécessité parut encore plus exigeante lorsqu'il se fut agi de prolonger la phénoménalité de la donation par la description du phénomène érotique (Le phénomène érotique, 2003) ou de l'appliquer herméneutiquement à une oeuvre théologique (Au lieu de soi.
L'approche de saint Augustin, 2008). Ainsi reconnaîtra-t-on ici des recherches historiques sur le dépassement de l'horizon de l'objectité du phénomène imposé par la notion, nécessaire mais d'abord incomprise, de donation, où Husserl et Heidegger ont repris et enfin abordé de front ce qui, pour l'Ecole de Marbourg et tous les néokantiens, restait une pierre d'achoppement. Puis on trouvera deux moments d'une discussion avec Emmanuel Levinas, commencée dès L'idole et la distance (1977) et les Prolégomènes à la charité (1986) mais restée en suspens, sur la légitimité de recourir à l'amour comme un concept.
Deux autres débat furent aussi essentiels, tant Henry et Derrida ont conduit plus avant dans la compréhension des questions de l'invisibilité phénoménale et de l'impossibilité comme une ouverture. Enfin les trois dernières études, en discussion serrée avec tous, fixent l'accès au soi par autrui, l'émergence du tiers comme second autrui accomplissant l'évasion hors de soi, et à la fin l'irréductible par excellence, celui que toute réduction atteste négativement.
Ces essais attestent cependant beaucoup plus que leurs résultats. Ils témoignent à leur manière d'un privilège remarquable de la tradition, désormais séculaire de la phénoménologie : sa capacité de développement cumulatif.
  • HUSSERL ET LE "CONCEPT LARGE DE LOGIQUE ET DE LOGOS"
  • REMARQUE SUR L'EMERGENCE DE DONATION (GEGEBENHEIT) DANS LA PENSEE DE HUSSERL
  • REMARQUE SUR LE ROLE DE LA DONATION (GEGEBENHEIT) DANS LA PREMIERE PENSEE DE HEIDEGGER
  • NOTE SUR L'INDIFFERENCE ONTOLOGIQUE DE LEVINAS
  • D'AUTRUI A L'INDIVIDU SUIVANT LEVINAS
  • MICHEL HENRY ET L'INVISIBILITE DU PHENOMENE
  • JACQUES DERRIDA ET L'IMPOSSIBILITE DU DON
  • LA SUBSTITUTION ET LA SOLLICITUDE ; COMMENT LEVINAS REPRIT HEIDEGGER
  • LE TIERS OU LA RELEVE DU DUEL
  • L'IRREDUCTIBLE
  • Date de parution : 04/04/2012
  • Editeur : Vrin
  • Collection : Histoire de la philosophie
  • ISBN : 978-2-7116-2422-5
  • EAN : 9782711624225
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 220 pages
  • Poids : 0.24 Kg
  • Dimensions : 13,5 cm × 21,5 cm × 1,5 cm

Biographie de Jean-Luc Marion

Jean-Luc Marion, de l'Académie française, est professeur émérite de l'Université Paris-Sorbonne et Andrew Thomas Greeley Professor à The University of Chicago. Il est aussi titulaire de la chaire "Dominique Dubarle" à l'Institut Catholique de Paris.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Figures de phénoménologie - Husserl, Heidegger, Levinas, Henry, Derrida est également présent dans les rayons

Jean-Luc Marion - Figures de phénoménologie - Husserl, Heidegger, Levinas, Henry, Derrida.
Figures de phénoménologie. Husserl, Heidegger, Levinas,...
21,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK