Elles se rendent pas compte - Album

Note moyenne 
Au milieu des années 1940, le poète, écrivain et dramaturge Boris Vian crée le personnage de Vernon Sullivan. A une époque où les romans policiers... Lire la suite
19,50 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 28 octobre
En librairie

Résumé

Au milieu des années 1940, le poète, écrivain et dramaturge Boris Vian crée le personnage de Vernon Sullivan. A une époque où les romans policiers d'outre-Atlantique connaissent un grand succès en France, cet alias américain, dont Vian prétend au départ n'être que le traducteur, permet à son auteur de s'essayer au roman noir et d'explorer ainsi tout un nouveau pan de sa littérature - et sans doute d'assouvir quelques fantasmes secrets...
En l'espace de quatre ans, Vian écrira sous le pseudonymat "Vernon Sullivan" quatre polars sans concessions, sensuels (sinon sexuels) et teintés d'humour noir, qui firent scandale lors de leur parution.

Caractéristiques

  • Date de parution
    16/09/2020
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-344-02057-9
  • EAN
    9782344020579
  • Format
    Album
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    94 pages
  • Poids
    0.686 Kg
  • Dimensions
    21,7 cm × 29,5 cm × 1,3 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Quand Boris Vian signe un polar. Ce soir, Francis Deacon enfile des collants, rehausse ses cils de mascara et souligne ses yeux de noir. Mais n'allez pas croire qu'il soit de ce bord-là ! C'est que ce soir, Gaya, son amie - et parfois amante - organise une soirée costumée. L'occasion pour elle de s'envoyer au 7e ciel à coup de piquouzes certainement pas fournies sur ordonnance. Francis, il déteste les drogués.
Alors quand il découvre que sa Gaya elle a pris l'autoroute de la défonce sur conseil du futur mari (un futur mari ? Francis était pas au courant ! ) et que ce mari, il a pas l'air particulièrement tourné vers les charmes délicats de la féminité, il se dit qu'il y a quelque chose de l'espèce de l'anguille sous roche. Quand il sort pas pour un bal costumé, il fait pas dans la dentelle Francis. Alors en démêlant le noeud de l'affaire Gaya, il se retrouve vite avec la gueule fracassée et 10 000 dollars de dettes.
Heureusement, il a son frangin Ritchie, médecin de métier. Avec lui, s'il s'agit de trancher entre le vice et le serment d'Hippocrate, il réfléchit pas. Surtout si c'est pour sortir le petit frère de la panade. Déluge d'humour, d'hyper violence et de sexe dans Elles se rendent pas compte, troisième roman de la série des romans noirs de Boris Vian signés sous le pseudonyme Vernon Sullivan.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
19,50 €