Conjurer la dissension religieuse - La justice du roi face à la Réforme (1555-1563) - Grand Format

Note moyenne 
En janvier 1589, alors que la France subit sa huitième guerre de Religion entre catholiques et protestants, Jacques de La Guesle, procureur général... Lire la suite
29,00 € Neuf
Expédié sous 8 à 17 jours
Livré chez vous entre le 7 octobre et le 15 octobre
En librairie

Résumé

En janvier 1589, alors que la France subit sa huitième guerre de Religion entre catholiques et protestants, Jacques de La Guesle, procureur général au parlement de Paris, dénonce les effets désastreux de la division religieuse aux représentants des trois états réunis au château de Blois. Elle n'a apporté que désordres, confusions, démolitions d'églises. Pour le haut magistrat, la dissension religieuse est un glaive à deux tranchants qui pénètre jusque dans la moelle des os.
Les années de la fin du règne de Henri II voient s'accélérer la rupture reli- gieuse entre catholiques et protestants. En témoignent les arrêts criminels rendus par le parlement de Paris, cour souveraine qui rend la justice au nom du roi. Ils sont un observatoire privilégié, sorte de caisse de résonance de leur époque. Ils offrent la possibilité de suivre presque au jour le jour les violences et les affrontements toujours plus intenses entre catholiques et réformés.
L'enquête débute en 1555, pour s'achever sur la paix d'Amboise en mars 1563, soit les huit années qui précèdent la première guerre de Religion et qui l'englobent aussi. Se distinguent trois phases différentes : une politique de répression menée par Henri II jusqu'à sa mort accidentelle en 1559, la recherche de conciliation menée en 1560 et 1561, puis l'éclatement de la guerre en mars 1562 et ses effets.
L'activité criminelle de la plus haute cour de justice du royaume montre qu'en matière de religion la politique royale est souvent hésitante, parfois volontariste, et qu'elle finit par se heurter à l'opposition des sujets, laquelle entraîne l'inapplication des lois et le développement de la violence. Quant à la justice du roi, son légalisme pétri de modération tente de conjurer une réalité qui ne veut pas s'encombrer de scrupules juridiques.
Cette étude révèle à quel point la Réforme protestante a ébranlé la France ainsi que la monarchie. Elle aide à nous convaincre de l'importance du danger que constitue la résurgence de la violence au nom de la religion.

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/03/2020
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    979-10-267-0888-9
  • EAN
    9791026708889
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    459 pages
  • Poids
    0.72 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 3,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Sylvie Daubresse

Sylvie Daubresse est ingénieure de recherche au CNRS, habilitée à diriger des recherches, au Centre Roland Mousnier, laboratoire de Sorbonne Université.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
29,00 €