Bacchus de la civilisation pompéienne au monde médiéval

Note moyenne 
Céline Moretti-Maqua - Bacchus de la civilisation pompéienne au monde médiéval.
Parmi les dieux du panthéon grec, Dionysos, Bacchus chez les romains offre un intérêt particulier par les singularités et les contradictions qu'il... Lire la suite
11,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 23 octobre et le 26 octobre
En librairie

Résumé

Parmi les dieux du panthéon grec, Dionysos, Bacchus chez les romains offre un intérêt particulier par les singularités et les contradictions qu'il présente. Isolé des autres Dieux, il incarne un absolu, l'absolu du plaisir, de la cruauté et de la souffrance. Infiniment Turbulent, le Dieu s'empare de tout et possède le vivant comme l'inanimé. Lorsqu'il surgit, le multiple toujours l'accompagne. Divers et imprévisible, le masque qui le dérobe est aussi celui qui le révèle. Ses légendes sont riches d'interprétations et ses récits restent éternels. Père de la vigne et de ses fruits, il est à l'origine d'un nouveau modèle religieux, social et politique, où les femmes ont droit de cité. Avec l'apogée du Christianisme, la figure de Bacchus, tantôt divertissante, tantôt grave, s'est modelée au fil des siècles sur l'aventure humaine. L'Occident n'a d'ailleurs jamais cessé de l'évoquer. Proscrit par la religion dominante, c'est à travers les arts et les traditions populaires médiévales qu'il survécut. Viril ou féminisé, jeune ou vieux, barbu ou imberbe, ce dieu des ivresses spirituelles et corporelles, des transes et des festins, de l'inspiration poétique ou des mystères religieux incarne l'Homme dans son entier. D'images en contre images son visage est complexe et nous amène à nous interroger sur le désir de tout être humain de se dépasser et de se métamorphoser en dieu ; de s'interroger sur l'identité et l'altérité à soi-même, de s'interroger sur les relations sociales et enfin il nous aide à comprendre l'homme et le sacré.

Sommaire

    • Un culte peu ordinaire
    • Bacchus et la religion chrétienne

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/06/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-12039-6
  • EAN
    9782296120396
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    100 pages
  • Poids
    0.135 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Céline Moretti-Maqua

Docteur ès musique, diplômée de l'université Paris IV Sorbonne, chercheur associé à l'OMF, Céline Moretti-Maqua, auteur du livre L'Apogée du masque au XVIIIe siècle ou la Sérénissime masquée, publié aux éditions L'Harmattan, est professeur de musique au près de jeunes et adolescents. Passionnée par les différentes formes artistiques et la musique en général, elle participe à de nombreux séminaires, colloques et interventions culturelles et s'investit dans la recherche. Elle aime l'étude des sociétés à travers leur culture et leurs traditions populaires.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
11,00 €