André Arbus - Architecte-décorateur des années 40

Note moyenne 
Yvonne Brunhammer - André Arbus - Architecte-décorateur des années 40.
ANDRÉ ARBUS (Toulouse 1903-Paris 1969) " Je suis d'une vieille famille d'ébénistes. De père en fils depuis très longtemps. Autant dire que je suis... Lire la suite
100,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 20 août et le 28 août
En librairie

Résumé

ANDRÉ ARBUS (Toulouse 1903-Paris 1969) " Je suis d'une vieille famille d'ébénistes. De père en fils depuis très longtemps. Autant dire que je suis né dans un atelier d'ébénisterie. " André Arbus complète cette formation par une culture classique, acquise à l'école des beaux-arts de Toulouse. Il choisit l'art décoratif alors que s'ouvre à Paris l'Exposition internationale des arts décoratifs de 1925, où il expose une coiffeuse. En 1933, il s'installe à Paris. Les salons, les galeries, les expositions, les critiques lui permettent de se faire connaître de l'élite à laquelle ses créations sont destinées. À 30 ans, il s'impose comme le chef de file du retour à la tradition et à la qualité françaises. Il est le représentant de cet " esprit de suite " du XVIIIe siècle, dans lequel le critique Waldemar George voit le salut du mobilier contemporain. En 1936, Arbus reçoit sa première commande officielle : l'ameublement du ministère de l'Agriculture. Il est présent dans de nombreux pavillons à l'Exposition des arts et techniques dans la vie moderne de 1937, où les métiers d'art et les régions sont à l'honneur. Il participe à l'Exposition universelle de New York, en 1939, avec un meuble-manifeste, monumental, architectural, en sycomore et laque d'or, annonciateur de son œuvre des années 40. À partir de 1946, il devient l'un des fournisseurs attitrés du Mobilier national qui, sous la direction de Georges Fontaine, entreprend un ambitieux programme d'ameublement des ministères et des palais nationaux. Il participe au " rajeunissement " du château de Rambouillet et du palais de l'Élysée, avec ses amis Louis Süe et Jean-Charles Moreux. Entre 1947 et 1951, il est l'architecte du phare du Planier, au large de Marseille. Dans les années 50, il aménage des paquebots, participe à de nombreuses expositions, multiplie les réalisations prestigieuses, publiques et privées. La sculpture a toujours occupé une place importante dans ses meubles et dans ses décors. André Arbus la confie à des artistes amis tels que Vadim Androusov, Henry Parayre, Sylva Bernt... En 1952, il crée ses premiers meubles-sculptures fondus en bronze. Dès lors, et jusqu'à sa mort, il se consacre à son œuvre de sculpteur. La vie et l'œuvre d'André Arbus sont l'histoire d'une fidélité à la tradition française. Elles sont l'histoire d'une conviction qui revient comme un leitmotiv tout au long de ses écrits, reprenant à son compte les mots de Léonard de Vinci : " l'homme est la mesure des choses ".

Caractéristiques

  • Date de parution
    16/01/2004
  • Editeur
  • ISBN
    2-909283-84-4
  • EAN
    9782909283845
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    400 pages
  • Poids
    2.465 Kg
  • Dimensions
    24,0 cm × 31,5 cm × 3,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Yvonne Brunhammer

YVONNE BRUNHAMMER. Conservateur général du patrimoine, Yvonne Brunhammer entre au musée des Arts décoratifs en 1950. Elle est responsable du département islamique, du service éducatif, puis du département du XIXe et du XXe siècle. Elle est conservateur en chef du musée des Arts décoratifs, du musée de la Publicité et du musée Nissim de Camondo de 1986 à 1991, puis du musée de la Mode et du Textile en 1991. Elle organise de nombreuses expositions au musée des Arts décoratifs, au centre Georges Pompidou, à Paris, aux États-Unis et au Japon, et publie des ouvrages sur l'Art nouveau, l'Art déco, l'art contemporain et le design, en France et à l'étranger. En 1993, elle bénéficie d'une bourse du Center for Advanced Study in the Visual Arts, " Ailsa Mellon Bruce Senior Fellow ", à la National Gallery of Art, Washington D.C. Elle partage aujourd'hui son activité entre conférences, publications, et organisation d'expositions, en France, aux États-Unis et au Canada. MARIE-LAURE PERRIN. Attachée au musée des Arts décoratifs à Paris de 1977 à 1992, responsable des collections de céramique contemporaine, elle collabore avec Yvonne Brunhammer à de nombreuses expositions organisées par le musée. Consultant auprès de Rosenthal en Allemagne au titre de spécialiste de la céramique du XXe siècle, elle participe à la réalisation d'ouvrages sur les arts décoratifs du XXe siècle. YVES GASTOU. Antiquaire spécialisé dans l'art du XXe siècle, Yves Gastou se consacre, depuis une trentaine d'années, à la découverte des styles précurseurs, et fait redécouvrir des créateurs oubliés. D'abord spécialisé dans l'Art nouveau et l'Art déco, il présente à Toulouse, à partir de 1972, des œuvres d'André Arbus et d'autres créateurs des années 40 et 50. En 1985, il ouvre sa galerie de la rue Bonaparte à Paris dont il confie l'architecture à Ettore Sottsass. Dans ce lieu, il organise les premières expositions en France des maîtres du design : Ettore Sottsass, Shiro Kuramata, Gaetano Pesce... Il confronte leurs créations à celles des grands artistes décorateurs des années 30 et 40 : André Arbus, Jacques Adnet, Jean-Michel Frank, Gilbert Poillerat, Emilio Terry.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
100,00 €