Sylvain Dubuisson - La face cachée de l'utile - Beau Livre

Note moyenne 
Yvonne Brunhammer - Sylvain Dubuisson - La face cachée de l'utile.
Unique par une approche à la fois poétique et hautement technique, Sylvain Dubuisson n'appartient à aucune école, ne s'est laissé enrôler dans aucune... Lire la suite
35,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 19 août et le 26 août
En librairie

Résumé

Unique par une approche à la fois poétique et hautement technique, Sylvain Dubuisson n'appartient à aucune école, ne s'est laissé enrôler dans aucune famille de créateurs. Ses études d'architecture aux Beaux-Arts de Paris, interrompues par Mai 1968, se poursuivent à Tournai en Belgique où enseigne son père, Jean Dubuisson, Une année à Londres dans le cabinet d'études Ove Arup achève sa formation et lui donne son étonnante liberté avec la technologie.
Né en 1946 à Bordeaux, descendant d'une lignée d'architectes lillois par son père et bordelais par sa mère, Sylvain Dubuisson porte en lui deux cultures, deux visions du monde assez proches, les plaines du Nord et l'horizon sans limites de l'océan, dont L'Inconscient de 1987, lit nomade en médium surmonté d'un mât et d'une voile repliée, pourrait être la métaphore. Si le créateur de meubles et d'objets a semblé prendre le pas sur l'architecte, l'ouvrage d'Yvonne Brunhammer et l'exposition au musée des Arts décoratifs de Bordeaux, où les thèmes qui traversent son œuvre sont évoqués dans une scénographie intimiste, montrent aujourd'hui que l'un est indissociable de l'autre.
Soixante-quatre pages de projets au crayon forment le préambule à cette étude sur la recherche de " la face cachée de l'utile ". Un dessin qui fait partie de la vie quotidienne du créateur depuis son plus jeune âge. " La main pense et porte avec elle, dit-il, toute la grandeur et toute l'imperfection de la sensibilité. " On voit ainsi apparaître la spirale, structure naturelle et forme mathématique idéale chère au baroque, dans les pieds des fauteuils, la torsade des bougeoirs et des carafes, la volute d'un escalier.
Une autre constante de son œuvre est la référence littéraire, symbolique des lampes qui ont marqué l'entrée de Dubuisson dans le design. Chacune d'entre elles est chargée d'une parole, d'une pensée, parfois visible, parfois dissimulée dans un tiroir secret. Beaucoup de bruit pour rien recèle un inventaire de Kafka, l'Applique A4 donne à lire la dernière phrase du Tractatus de Ludwig Wittgenstein et le poème Isis et Osiris de Robert Musil, Un coup de dés renvoie au poème de Mallarmé.
Il en est de même du Stylo Craft, porteur de l'écriture de Rimbaud, ou du vase Lettera amorosa gravé d'un poème de René Char. Témoignant d'une parfaite maîtrise des contraintes industrielles, Sylvain Dubuisson explore toutes les possibilités des nouvelles technologies. " Le matériau permet, dit-il, de révéler l'intériorité, de provoquer le basculement. " Miracle d'apesanteur, la Table composite de 1987, à base de fibre de carbone, en est l'un des premiers et des plus parfaits exemples.
Ainsi, à travers la diversité d'une œuvre où matériel et spirituel s'unissent - des pièces uniques aux objets d'édition, des aménagements d'espaces publics aux scénographies d'expositions, des programmes de réhabilitation de logements sociaux auxquels il travaillait de 1975 à 1980 au mobilier urbain réalisé en France, en Asie ou aux Etats-Unis -, Sylvain Dubuisson transmet " un discours parfois clair, parfois ténu, parfois occulte, qui transcrit la conscience de notre quotidienneté ".

Caractéristiques

  • Date de parution
    24/10/2006
  • Editeur
  • ISBN
    2-915542-05-8
  • EAN
    9782915542059
  • Format
    Beau Livre
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    221 pages
  • Poids
    1.425 Kg
  • Dimensions
    24,0 cm × 32,0 cm × 2,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Yvonne Brunhammer

Conservateur général du patrimoine, Yvonne Brunhammer entre au musée des Arts décoratifs en 1950. Responsable du Département islamique, du service éducatif, puis du département des XIXe et XXe siècles, elle devient conservateur en chef du musée des Arts décoratifs, du musée de la Publicité et du musée Nissim de Camondo de 1986 à 1991, puis du musée de la Mode et du Textile en 1991. En 1989, elle organise la première rétrospective consacrée à Sylvain Dubuisson au musée des Arts décoratifs.
Titulaire en 1993 d'une bourse du Center for Advanced Study in the Visual Arts à la National Gallery of Art, Washington DC, Yvonne Brunhammer partage aujourd'hui son activité entre conférences, publications et organisation d'expositions, en France, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon. Commissaire de l'exposition " René Lalique, créateur d'exception. 1890-1910 " au musée du Luxembourg à Paris en 2007, elle est également l'auteur de nombreux ouvrages, notamment André Arbus.
Architecte-décorateur des années 40 (Editions Norma) et Fernand Léger. L'œuvre monumental (Editions Cinq Continents). En 1984, Françoise Darmon crée Creative Agent Consultants. Sa rencontre déterminante avec Sylvain Dubuisson en 1987 est à l'origine de nombreux projets, dont la galerie du passage de Retz et le service SD One, conçu pour Guy Degrenne. Elle édite les objets et le mobilier de Sylvain Dubuisson, fabriqués notamment pour le Mobilier national.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
35,00 €