La polémique du festival de la bande dessinée d'Angoulême

- Il y a 2 ans
Catégories :

La polémique qui plane sur le festival de la BD d'Angoulême



Tiens, tiens, le vent de la polémique se lève sur la planète BD depuis le 5 janvier... Le festival d'Angoulême, qui se tient cette année du 28 au 31 janvier 2016, a dévoilé récemment sa liste des 30 nommés pour le Grand Prix - dans laquelle ne figure aucune femme. Tout de suite c'est le branle-bas de combat et chacun y va de son petit commentaire : "sélection sexiste", "un jury de machos", etc. Certains auteurs, Riad Sattouf en tête, refusent même leur nomination !

A vrai dire, je suis moi-même assez intrigué par cette sélection 100% masculine. Entendons nous, ce n'est pas une question de parité hein - parenthèse, c'est un débat qui m'insupporte un peu - mais bien une question de reconnaissance ! Bigre, c'était pourtant pas bien compliqué sur le papier de sortir de son chapeau magique des auteures de BD de talent : on parle de Claire Bretécher évidemment, mais il n'y en a plein d'autres encore. Surtout, ce n'était pas bien malin d'augmenter le nombre de nominés (l'année dernière ils n'étaient "que" 25) tout en retirant toutes les femmes de la sélection (Posy Simmonds et Marjane Satrapi) !

Ce qui m'insupporte le plus dans l'histoire, c'est la réponse du directeur délégué général du festival Franck Bondoux qui dit en substance : le grand prix est là pour célébrer une carrière d'un auteur et non un album seul. Plus précisément, voilà ce qu'on peut lire de lui en interview : "Pour cette distinction, nous regardons dans le rétroviseur. Et si l’on remonte le temps, et qu’on feuillette des revues mythiques comme Tintin ou Pilote, on se rend bien compte qu’il y avait très peu d’auteures dans ces pages" (télérama.fr).
Cette ligne de défense historique est assez scandaleuse, surtout si l'on regarde les prix attribués ces dernières années : Régis Loisel en 2003, Zep en 2004, Lewis Trondheim en 2006, Blutch en 2009. Et parmi les nommés cette année, on retrouve pêle même : Etienne Davodeau, Christophe Blain, Joann Sfar... Cela m'étonnerait fort que tous ces dessinateurs aient participé aux magazines susmentionnés :-)

Bref, finalement, devant le tollé, le festival va réintégrer des femmes dans la sélection pour le grand prix. Reste à savoir comment réagiront ces dernières face à leur nomination mais ça c'est une autre histoire... Quant à moi, je suis assez triste de voir qu'il faut attendre la polémique pour que les médias s'intéressent au neuvième art, et encore pas de la meilleure façon...

Je vous laisse une petite sélection de BD faites par des femmes. Ce sont des albums plus ou moins récents mais ce sont de vrais coups de cœur pour moi !

Silvère Long, coordinateur de l'animation commerciale

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK