Lettre à Tibo - 10 ans déjà

- Il y a 2 ans
Catégories :

La littérature Young Adult, 10 ans d’émotions fortes




Il y a dix ans, la collection Exprim’ apparaissait pour proposer un young adult « made in France », une french touch discrète et balbutiante mais bien décidée à être dédié à la jeunesse par la jeunesse – et je dis cela sans aucun chauvinisme ou nationalisme déplacé ! Il ne s’agissait pas alors d’une cour de cirque, comme on le veut dans la plus pure tradition où l’on exhibe le jeune prodige, mais d’un espace de liberté et de création orchestrée par un jeune éditeur, Tibo Bérard, aux aguets et aux machines pour dénicher et accompagner les jeunes talents. En effet, Tibo a toujours été derrière les textes : un styliste solitaire, têtu, gentil, attentionné, bosseur avec ses auteurs et curieux de découvrir la réaction de ses libraires.

Depuis 10 ans, la collection n’a eu de cesse de proposer un nouveau vecteur d’expression pour les jeunes générations, contre les romans consuméristes, grossiers et débiles qu’on vend en masse aux ados à grand renforts de com, de pub et de presse.

Pour moi, cette collection représente 10 ans de surprises, de noms bourrés de talent et parfois inconnus au bataillon. 10 ans d’expériences et de prose combat, d’ouverture au talent et à l’inconnu. Un chemin de croix et de lumière sans doute, et les libraires ne s’y sont pas trompés en devenant des lecteurs assidus de la collection, tes premiers lecteurs convaincus et surpris à chaque fois.

10 ans c’est beaucoup d’émotions, de découvertes. Je ne veux pas vieillir ou dater cette expérience avec mes mots ou faire le malin mais il me semble juste que les professionnels du livre, libraires et bibliothécaires, ont oublié depuis un moment le mot « adulte » dans la littérature young adult – parce qu’il n’y pas que Hunger games ou Twilight pour les jeunes adultes depuis dix ans.

La collection Exprim’, c’est plus qu’une collection, c’est une autre manière de concevoir et d’écrire la littérature. La jeunesse s’y exprime encore aujourd’hui. Il serait trop long de tout raconter et la jeunesse se vit plutôt qu’elle ne se raconte mais bravo Tibo et merci aussi à tes patrons d’avoir cru en tes idées.
Après une année de feux d’artifices avec Les petites reines et Quelqu’un qu’on aime, je ne vois pas meilleur façon de te saluer que de citer deux de tes petits derniers, Dysfonctionnelle et London panic, qui illustrent à merveille avec quel sérieux et quels plaisirs tu as fait 10 ans de bon boulot. Et ci-dessous mon expérience Exprim’ avec certains déjà épuisé, damned !

Bonne lecture,


Fabrice Baumann, libraire

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK