Rentrée littéraire : Laurine nous livre ses coups de coeur

- Il y a 1 an
Catégories :

Laurine, blogueuse sur Livre O'Vert présente ses coups de cœur de la rentrée littéraire

La rentrée littéraire 2017, cette année encore, a été riche et intense avec plus de 580 nouveaux romans publiés entre les mois d'août et octobre. Pour être sûr de ne pas se tromper dans ses lectures et de faire le bon choix, vous pouvez faire confiance aux coups de coeur de nos libraires qui ont déniché pour vous les pépites qui vous feront vibrer à coup sûr !


Comme l'année dernière, dans le but de vous faire partager toujours plus de découvertes, nous avons demandé à certains influenceurs littéraires qui sévissent sur Internet de nous envoyer leurs propres coups de coeur ! Cette semaine, nous vous proposons de découvrir les romans préférés de Laurine, blogueuse de Livre O'Vert :)

Ce qu'on écoute quand on entend chanter les rivières de Barney Norris


Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivières, porte bien son titre et annonce une lecture poétique. Une poésie écrite par la vie, là où des vies s'entrecroisent en des liens si fin. C'est à Salisbury que la vie de cinq personnes va s'exposer à nous.

Cinq personnes qui ont très peu en commun, qui se sont peut-être déjà croisées, qui se sont peut-être déjà parlées. Cinq histoires différentes, tournant autour de leurs vies personnelles. Et pourtant, ces cinq histoires se confondent en un même drame : un accident de voiture. Un livre beau et émouvant, magnifiquement écrit.

Ce qu'on écoute quand on entend chanter les rivières

Nulle part sur la terre de Michael Farris Smith

Nulle part sur la terre

Deux âmes qui errent, cherchant leur place. Deux personnes qui aimeraient s'offrir une nouvelle vie, mais dont le passé ne fait que les rattraper. La malchance existe-t-elle ? Est-ce le destin, ou simplement les choix que nous faisons qui nous y amènent ? C'est en tout cas, ce qu'on pourrait considérer comme une mauvaise farce de la vie, qui rend ces personnages, épuisés de vivre ces évènements négatifs qui les poursuivent.

On s'attache à eux, avec une facilité déconcertante, et on aime à espérer que la fin se terminera bien pour eux. Que cette enfant, elle aussi victime de cette vie sombre, sera l'incarnation du futur dans cette histoire et que cette dernière lui promet une vie bien plus heureuse.

Mademoiselle, à la folie ! de Pascale Lécosse


L'histoire tragique de Catherine, grande actrice qui se voit perdre ce qu'on a de plus précieux dans le métier, sa mémoire. C'est ainsi qu'on assiste à deux combats contre la maladie. Celui de Catherine qui cherche à se mentir sur la présence de cette maladie, et qui essaie désespérément de se souvenir. Mais également le combat de Mina, sa meilleure amie et son assistante, qui cherche à masquer cette maladie aux yeux de tous.

Une histoire d'amitié, de passions, de maladie destructrice, avec une pointe d'humour qui tente de nous faire oublier l'ampleur du drame.

Mademoiselle la folie de Pascale Lecosse

Le livre que je ne voulais pas écrire d'Erwan Larher

Le livre que je ne voulais pas écrire


On hésite à ouvrir ces pages, en se demandant quelle histoire se cache derrière un titre et un résumé pareil. Erwan Larher a, lui, hésité à l'écrire, pour finalement en faire un ovni littéraire. On découvre, on comprend, on voit. Avec une grande humilité, l'auteur nous fait part de son vécu, de ce jour qui a bouleversé sa vie.

Un livre surprenant, et contradictoire, entre la violence des balles reçues et l'humour, le positivisme de l'auteur, qu'on pourrait croire inopportuns.

Les attachants de Rachel Corenblit


Emma est professeure des écoles et en dehors des épreuves personnelles qu'elle doit surmonter, elle va aussi être confrontée à la vie difficile de certains de ses élèves. Elle nous parle de chacun d'entre eux, avec toute l'importance qu'ils méritent, mais elle va également découvrir la difficulté de connaître leurs problèmes sans pouvoir toujours intervenir.

Un livre touchant et poignant, ouvrant une porte sur ce qu'est vraiment le métier de professeur dans certaines villes, mais également sur ce que vivent certains enfants ! Un très beau roman, qu'on termine la larme à l’œil, en sachant bien qu'il est (malheureusement) inspiré de faits réels.

Les attachants

Jusqu'à la bête de Timothée Demeillers

Jusqu'à la bête

Erwan vit dans la folie d'une chaîne d'abattoir ; dans ce rythme, dans les "clacs", dans cette chair animale, dans ce non-respect qui le hantent. Une folie qu'on découvre dans ce livre, à l'écriture en parfaite symbiose avec la vie du personnage principal. Une folie expliquée, avec une psychologie importante et des pensées qui s'entrelacent. Une folie qui s'en va toujours vers Laëtitia, celle qui l'a peut-être poussée un peu plus vers cette folie.

Un livre au sujet trop peu abordé des conditions de travail en abattoir, du froid, du rythme, des gestes répétés, du non-respect, mais surtout, de la vie avec la chair sanguinolente des animaux...

Ce qui n'a pas de nom de Piedad Bonnett

Piedad Bonnett raconte avec une infinie douceur et une grande tendresse, la disparition de son fils, Daniel. Elle revient sur sa vie, sur cette maladie qu'elle déteste nommer, mais qui n'est autre que la schizophrénie. Elle se remémore les souvenirs, bons ou mauvais, qu'elle a de son fils. Comme un dernier hommage, digne de cette personne, qui a subit la maladie et les contradictions de son propre esprit.

Un très beau récit, sans être affligeant, qui permet de lui rendre un bel hommage et de faire découvrir les principales conséquences de cette maladie sur ceux qui en souffrent.

Ce qui n'a pas de nom

La maison des Turner d'Angela Flournoy

La maison des Turner

La maison des Turner est une histoire familiale avec ses secrets et ses déchirements, au sein d'une famille de treize enfants. Malheureusement, seulement quatre personnages de cette famille sont mis en avant, et plus précisément Cha-cha et Leelah, l'aînée et la dernière de la fratrie. Si on découvre la totalité de la famille à travers ces personnages principaux, on cherche néanmoins à comprendre pourquoi eux seuls ont été choisis et ce qu'ils ont de plus important.

Une histoire assez décevante, où l'humour est visiblement manquant et un manque d'exploitation sur les autres membres de la famille Turner.

Si vous avez aimé les coups de coeur de Laurine, n'hésitez pas à aller faire un tour sur son blog Livre O'Vert consacré aux livres, bien sûr mais pas que : on y trouve aussi des articles sur la cuisine, la nature et sur tous ces petits bonheurs du quotidien. Quant à nous, on se retrouve sur ce blog la semaine prochaine pour un nouvel article avec de nouveaux influenceurs !

Silvère Long, coordinateur de l'animation commerciale

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK