Philosophie N° 91, Automne 2006 (Broché)

  • Minuit (Les Editions de)

  • Paru le : 07/09/2006
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
10,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 29 septembre et le 3 octobre
ou
Votre note
Ce numéro propose la traduction d'un texte de Lotze qui a eu une influence profonde sur l'anti-psychologisme de Husserl ainsi que sur le néokantisme de Bade, et a été discuté en détail dans le cours consacré, à Marbourg, par Heidegger à la logique : le chapitre de sa Logique (1874) intitulé " Le monde des Idées ". Lotze y propose une interprétation originale de la théorie platonicienne, distinguant quatre modalités ontologiques - l'être des choses, le déroulement des processus psychiques, la validité des significations et la consistance des relations - et soutenant la thèse selon laquelle les Idées platoniciennes ne " sont " pas, mais " valent ".
Thèse qui instaure la relève de la métaphysique traditionnelle par une " logique de la validité " de style kantien, et interdit que l'on fonde les significations logiques intemporelles sur les processus psychiques, qui se déroulent dans le temps - offrant ainsi son argument décisif à l'antipsychologisme logique de Husserl et au néokantisme de Bade. Suit la seconde partie du commentaire de D. Henrich sur la Logique de la Réflexion de Hegel.
Ayant procédé à une explication détaillée de ce qu'il tient pour le cœur même de la Science de la Logique, il propose une interprétation de la dialectique ou de la " négation de la négation " hégélienne en adéquation avec son programme philosophique - à savoir déterminer la substance comme sujet. Cette compréhension de sa méthode et de sa structure renouvelle celle de la Logique elle-même, et en manifeste l'ambiguïté fondamentale - entre ontologie et théorie de la signification.
Dans " L'onto-théologie dans l'œuvre de Martin Heidegger ", F. Jaran examine la thèse de la constitution onto-théologique de la métaphysique, qui s'est transformée ces dernières années en un outil exégétique que les historiens de la philosophie n'hésitent plus à reprendre, fût-ce en le critiquant. Il s'attache à en retracer l'élaboration silencieuse dans les textes du début des années 1920, offrant ainsi un éclairage nouveau à la " métaphysique du Dasein " que Heidegger déploie immédiatement après la publication d'Etre et temps.
L'article de B. Frère intitulé " Scheler critique de Husserl " tente de restituer la portée phénoménologique de l'œuvre de Scheler en l'arrachant au personnalisme auquel on la confine parfois, pour en préciser les apports originaux et en critiquer les éventuelles insuffisances théoriques. La démarche schelerienne, en tant que non transcendantale, ouvre-t-elle de nouvelles perspectives philosophiques tout en demeurant dans le cadre strict de la phénoménologie, ou tend-elle à transgresser ce dernier, en associant une réinterprétation de la méthode phénoménologique à des outils conceptuels et thèmes philosophiques issus d'autres courants ?
    • Le monde des Idées
    • Hegel et la logique de la réflexion (II)
    • L'onto-théologie dans l'œuvre de Martin Heidegger
    • Scheler critique de Husserl
  • Date de parution : 07/09/2006
  • Editeur : Minuit (Les Editions de)
  • ISBN : 2-7073-1970-8
  • EAN : 9782707319708
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 94 pages
  • Poids : 0.125 Kg
  • Dimensions : 13,5 cm × 22,0 cm × 1,0 cm
Rudolf Hermann L. Lotze et Dieter Henrich - Philosophie N° 91, Automne 2006 : .
Philosophie N° 91, Automne 2006
10,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK