Libres cahiers pour la psychanalyse N° 28, Automne 2013

Une inquiétude mortelle, l'hypocondrie

Note moyenne 
Nathalie Barberger et Emmanuel Venet - Libres cahiers pour la psychanalyse N° 28, Automne 2013 : Une inquiétude mortelle, l'hypocondrie.
Le malade imaginaire ne l’est que pour les autres : ils le raillent ou le négligent, ils n’y croient pas ! Mais celui qui souffre d’hypocondrie... Lire la suite
20,00 € Neuf
Expédié sous 4 à 8 jours
Livré chez vous entre le 2 décembre et le 7 décembre
En librairie

Résumé

Le malade imaginaire ne l’est que pour les autres : ils le raillent ou le négligent, ils n’y croient pas ! Mais celui qui souffre d’hypocondrie est convaincu de la réalité d’une affection du corps qui, pense-t-il, le fera mourir. Étrange rencontre de la douleur psychique et de la douleur physique, confusion de l’âme et du corps. Freud s’est penché sur ce tourment qui cherche sans cesse à être apaisé sans le vouloir vraiment.
Il le considère comme une névrose à part que la cure analytique peut traiter. En même temps, l’étude de l’hypocondrie témoigne d’une angoisse inhérente à la condition humaine : la mort la hante sans répit, empruntant les chemins les plus inattendus. La littérature comme l’analyse révèlent cette plainte infinie du mal d’aimer, de vivre, de penser, et parfois aussi de rêver. De la Tante Léonie de Marcel Proust à Pascal ou Molière, du comique dérisoire à la fermeture tragique de destins mélancoliques, les auteurs de ce numéro, écrivains, psychanalystes, traversent par des voies différentes l’opacité énigmatique et excitante de cette inquiétude mortelle.

Caractéristiques

  • Date de parution
    06/11/2013
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-84835-267-1
  • EAN
    9782848352671
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    171 pages
  • Poids
    0.247 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 21,0 cm × 1,3 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Nathalie Barberger est professeur de littérature à l'Université Lyon 2. Emmanuel Venet est psychiatre à Lyon. Nicole Oury est psychanalyste à Lyon. Vincent Estellon est psychanalyste à Paris et maître de conférences à l'Institut de Psychologie de l'Université Paris Descartes.

Des mêmes auteurs

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,00 €