Cahiers du CAP N° 1

La construction des patrimoines en questions - Contextes, acteurs, processus

Note moyenne 
Cahiers du CAP est une revue interdisciplinaire éditée par le Laboratoire d'excellence Création, Arts et Patrimoines (Labex CAP). Elle rend compte... Lire la suite
25,00 € Neuf
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 3 février et le 8 février
En librairie

Résumé

Cahiers du CAP est une revue interdisciplinaire éditée par le Laboratoire d'excellence Création, Arts et Patrimoines (Labex CAP). Elle rend compte des débats et des travaux conduits en son sein, autour des enjeux contemporains de la création et du patrimoine, croisant les domaines de l'anthropologie, de l'ethnologie, de l'histoire de l'art, de l'architecture, du cinéma, de la danse, des études théâtrales, de la musicologie, de la sociologie, du design et de l'ingénierie numérique.
Dans ce contexte de décloisonnement disciplinaire, mais aussi institutionnel, associant centres de recherche universitaires et institutions muséales, elle publie les études réalisées par les post-doctorants du Labex et des hors-séries thématiques.

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/04/2015
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-85944-900-1
  • EAN
    9782859449001
  • Présentation
    Dos carré collé
  • Nb. de pages
    223 pages
  • Poids
    0.625 Kg
  • Dimensions
    20,0 cm × 26,5 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Anouk Cohen est anthropologue, chargée de recherches au CNRS et visiting scholar à Johns Hopkins University. Ses recherches portent sur les usages sociaux du livre au Maroc. Elle travaille actuellement sur la médiatisation du savoir religieux à travers l'étude de la production, la diffusion et la transmission des éditions modernes du Coran au Maroc et dans le monde arabe. Aurélie Condevaux est anthropologue, chargée de cours à l'université François-Rabelais de Tours.
Spécialiste du tourisme et de la danse, elle analyse les tensions entre projets patrimoniaux et processus créatifs qui entourent la pratique de lakalaka tongien et les enjeux politiques de l'inscription de cette forme de poésie chantée et dansée sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco. Ses terrains de recherche sont la Nouvelle-Zélande et le Tonga. Raphaëlle Doyon est maîtresse de conférences en études théâtrales à l'université Paris VIII Vincennes Saint-Denis.
Ses projets de recherche articulent théorie et pratique du théâtre, études de genre, histoire et historiographie du théâtre. Anaïs Leblon est anthropologue, maître de conférences à l'université Paris VIII Vincennes Saint-Denis. Elle travaille dans le domaine de l'anthropologie politique, plus particulièrement sur les processus de patrimonialisation et de construction du rapport au passé en Afrique de l'Ouest (Mali).
Récemment, elle a élargi ses recherches aux mobilisations patrimoniales en contexte migratoire (Belgique, France) et s'intéresse à la valorisation patrimoniale des cultures diasporiques.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
25,00 €