Une vocation paradoxale. Les instituts séculiers féminins en France (XIXème-XXème siècles) (Broché)

  • Cerf

  • Paru le : 13/09/2000
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Une vocation paradoxale aborde un sujet peu ou mal connu : les instituts séculiers, dont les membres " entendent vivre la consécration à Dieu dans... > Lire la suite
35,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 28 juillet et le 1 août
ou
Votre note
Une vocation paradoxale aborde un sujet peu ou mal connu : les instituts séculiers, dont les membres " entendent vivre la consécration à Dieu dans le monde à travers la profession des conseils évangéliques dans le contexte des structures temporelles, devenant ainsi le levain de la sagesse et les témoins de la grâce au sein de la vie culturelle, économique et politique " (exhortation apostolique Vita consecrata, n° 10). Leurs fondateurs, le plus souvent des femmes, sont animés de fortes convictions et imposent peu à peu la valeur de la sécularité, condition nécessaire pour remplir la mission de l'Eglise dans un monde qui se sécularise. La branche féminine s'est considérablement développée en France à la fin du XIXe siècle et durant le XXe siècle. Marie-Antoinette Perret étudie cette nouvelle forme de vie consacrée, reconnue par la constitution apostolique Provida Mater Ecclesia, le 2 février 1937, puis introduite dans le Code de droit canonique en 1983, et établit un état statistique actuel des instituts séculiers laïcs et sacerdotaux dans le monde. Elle décrit ensuite ces différents groupes nés d'influences diverses : une spiritualité forte, les besoins du temps, un texte du Magistère, etc. En France et en Europe, ces groupes se retrouvent souvent pour mettre en commun leurs réflexions et l'expérience importante qu'ils accumulent et transmettent, permettant que leur soit accordé, dans l'Eglise, le statut spécifique auquel ils aspirent. Suit une description de la vie concrète, et discrète, des membres des instituts. Complétée par des témoignages forts, elle permet d'apprécier toute la valeur de cette vocation quelque peu " paradoxale ". Cet ouvrage est une contribution importante à l'histoire des femmes dans la société française.
  • UN MILIEU FAVORABLE, DES INITIATIVES MULTIPLES
    • Eveil de vocations dominicaines
    • L'œuvre des catéchismes
    • L'encyclique " Rerum novarum "
    • L'entre-deux-guerres : mouvements de jeunesse, mouvements spirituels
    • Les femmes dans l'Eglise, le sacerdoce et la condition des prêtres aux XIXe et XXe siècles
    • " Provida Mater Ecclesia " : un statut nouveau, autres initiatives
  • LA RECONNAISSANCE DES INSTITUTS SECULIERS
    • Etapes préliminaires
    • La nouvelle législation
  • NORMES ET PRATIQUES
    • Vie de la nouvelle institution
    • Vie des membres d'instituts séculiers
    • Structures de regroupement des instituts séculiers.
  • Date de parution : 13/09/2000
  • Editeur : Cerf
  • Collection : Histoire
  • ISBN : 2-204-06460-2
  • EAN : 9782204064606
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 414 pages
  • Poids : 0.625 Kg
  • Dimensions : 14,6 cm × 23,6 cm × 2,9 cm

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Une vocation paradoxale. Les instituts séculiers féminins en France (XIXème-XXème siècles) est également présent dans les rayons

Marie-Antoinette Perret - .
Une vocation paradoxale. Les instituts séculiers féminins en...
35,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK