Total Jazz - Album

Note moyenne 
 Blutch - Total Jazz.
Pour en finir avec le cinéma, fut encensé par la critique et un réel succès de librairie (plus de 15 000 exemplaires vendus). Une décennie auparavant,... Lire la suite
23,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 3 juillet et le 4 juillet
En librairie

Résumé

Pour en finir avec le cinéma, fut encensé par la critique et un réel succès de librairie (plus de 15 000 exemplaires vendus). Une décennie auparavant, Blutch voulait déjà... en finir avec le Jazz. Total Jazz regroupe une cinquantaine de planches, autour du jazz et de ses grandes figures Stan Getz, Miles Davis, Charlie Mingus ou autre Chet Baker, parues initialement dans le magazine Jazzman. Des saynètes qui donnent à voir, non sans humour, l'histoire des origines de cette musique, son appréhension par les générations successives, son héritage et son sens de la musique, de la composition tout autant d'ailleurs que les rapports qu'il fait naître.
Les inspirations que tout un chacun trouve dans cet art majeur qui nous bercera encore des ces longues compositions, abstraction et autres découvertes propres à la musique. Des histoires musicales pour prolonger la "note bleue". Nous en donnons ici une version remaniée, améliorée et agrémentée de 12 planches de bande dessinée supplémentaires et d'une trentaine de pages de dessins totalement.

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/04/2013
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-36081-040-6
  • EAN
    9782360810406
  • Format
    Album
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    96 pages
  • Poids
    0.71 Kg
  • Dimensions
    22,4 cm × 29,0 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Blutch

Blutch voit le jour en Alsace en 1967. Sa passion pour le dessin le conduit tout naturellement aux Arts décoratifs de Strasbourg. En 1987, il remporte le con-cours organisé par Fluide Glacial grâce à une parodie de Tintin. Il intègre ainsi, à l'âge de vingt ans, l'équipe du mensuel et crée son premier personnage, Pecos Jim. D'autres récits suivront, et Woldô s Bar, son premier album, hommage à Johnny Staccato, paraît en 1992.
L'année suivante, c'est Mademoiselle Sunnymoon. Mais Fluide Glacial ne réussit pas à la santé de la de-moisell et c'est L'Association qui publie Sunnymoon, tu es malade en 1994. En 1995, la rencontre avec les éditions Cornélius est pour Blutch l'occasion d'expérimente de nouvelles pistes. D'abord avec Lettre américaine, récit épistolaire qui rompt avec la bande dessinée ; puis avec la série Mitchum, véritable laboratoire qui lui permet d'explorer de nouvelles techniques et d'autres voies narratives.
Mais c'est surtout Le Petit Christian (L'Association) et Péplum qui lui vaudront un respect una-nime et jamais démenti depuis. Blutch est aussi un illustrateur dont le talent se révèle dans le New Yorker, Libération ou Jazzman. Ses derniers livres confirment sa place prépondérante dans la bande dessinée contemporaine, avec des ouvrages comme La Volupté ou La Beauté (Futuropolis). En 2009, son parcours impeccable et audacieux est couronné par le festival d'Angoulême, qui lui décerne son Grand Prix.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
23,50 €