Tea Rooms - Femmes ouvrières - Grand Format

Prix Mémorable
Note moyenne 
Dans le Madrid des années 1930, Matilde cherche un emploi. La jeune femme enchaîne les entretiens infructueux : le travail se fait rare et elles sont... Lire la suite
21,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 25 janvier
En librairie

Résumé

Dans le Madrid des années 1930, Matilde cherche un emploi. La jeune femme enchaîne les entretiens infructueux : le travail se fait rare et elles sont nombreuses, comme elle, à essayer de joindre les deux bouts. C'est dans un salon de thé-pâtisserie que Matilde trouve finalement une place. Elle y est confrontée à la hiérarchie, aux bas salaires, à la peur de perdre son poste, mais aussi aux préoccupations, discussions politiques et conversations frivoles entre vendeuses et serveurs du salon.
Quand les rues de Madrid s'emplissent d'ouvriers et ouvrières en colère, que la lutte des classes commence à faire rage, Matilde et ses collègues s'interrogent : faut-il rejoindre le mouvement ? Quel serait le prix à payer ? Peut-on se le permettre ? Qu'est-ce qu'être une femme dans cet univers ?

Caractéristiques

  • Date de parution
    09/04/2021
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-37665-064-5
  • EAN
    9782376650645
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Dos carré collé
  • Nb. de pages
    249 pages
  • Poids
    0.29 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 19,0 cm × 2,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Luisa Carnés

Luisa Carnés (1905-1964) est née dans une famille ouvrière et commence à travailler dès l'âge de 11 ans. Autodidacte, son apprentissage la conduit vers la littérature et le journalisme jusqu'à ce qu'elle devienne, selon la critique de l'époque, l'une des meilleures écrivaines des années 1930. De son emploi dans un salon de thé, elle tire, en 1934, le roman qui la consacre, Tea Rooms, et devient journaliste à temps plein.
Les circonstances historiques, ses engagements sociaux et politiques dans l'Espagne des années 1930, puis durant la guerre civile, son exil au Mexique, et la censure du régime de Franco, ont largement contribué à la "rendre invisible" pendant de longues années dans l'histoire de la littérature espagnole. Michelle Ortuno est agrégée d'espagnol. Après des études doctorales à l'Université de Pittsburgh (Hispanic languages and Literatures), elle enseigne en lycée.
A La Contre Allée, elle a notamment traduit les textes d'Isabel Alba, La Véritable histoire de Matías Bran et Baby spot. Michelle Ortuno a reçu la mention spéciale du jury du prix Pierre-François Caillé de la traduction pour Baby spot.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Tea Rooms - Femmes ouvrières est également présent dans les rayons

21,00 €