Sur la mort d'un chien - Poche

Note moyenne 
L’élégie est un genre littéraire très ancien qui s’est exténué, sa forme conventionnelle ayant pris une importance excessive par rapport à... Lire la suite
6,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 13 décembre et le 18 décembre
En librairie

Résumé

L’élégie est un genre littéraire très ancien qui s’est exténué, sa forme conventionnelle ayant pris une importance excessive par rapport à l’expression du sentiment, comme il est arrivé à l’églogue, à l’idylle, au sermon, au discours officiel, et comme cela menace actuellement d’arriver à d’autres genres. Cependant l’élégie correspondra toujours à une situation où une conscience est abolie, demeure dans une autre conscience à titre de souci. Il y a rupture et continuité à la fois, et c’est ce double aspect que reflète l’élégie, comme l’idylle reflète union et discontinuité. Mais pourquoi écrire sur la mort d’un animal ? On répondra : pourquoi pas ? Même si la destinée n’était pas commune, l’angoisse est la même et le problème analogue. S’il en est ainsi, la pudeur commande de parler d’un animal plutôt que d’un homme. D’ailleurs ce petit livre n’a été écrit que pour les esprits naïfs et les coeurs simples.

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/01/2011
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-013245-4
  • EAN
    9782070132454
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    76 pages
  • Poids
    0.096 Kg
  • Dimensions
    12,8 cm × 19,3 cm × 0,6 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Ce petit livre n'a été écrit que pour les esprits naïfs et les coeurs simples.

À propos de l'auteur

Biographie de Jean Grenier

Philosophe et écrivain, Jean Grenier (1898-1971) a passé sa jeunesse à Saint-Brieuc où il s’est lié d’amitié avec Max Jacob et Louis Guilloux. Il a été professeur à Alger, à l’Institut français de Naples, à la faculté des lettres de Lille, aux universités d’Alexandrie et du Caire, et enfin à la Sorbonne où il a occupé la chaire d’esthétique. Le Grand Prix national des Lettres lui a été décerné en 1968. Il a collaboré à de nombreuses revues d’art et de littérature, dont La Nouvelle Revue française, et a laissé une oeuvre importante, pour l’essentiel publiée aux Editions Gallimard.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
6,00 €