Saisons intérieures - Croire à l'âge de l'incroyance - Poche

Note moyenne 
Les quatre saisons ont été célébrées de multiples manières. Chacune a sa valeur, sa beauté et ses risques, venus certes du dehors, mais plus sûrement... Lire la suite
12,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 30 octobre et le 7 novembre
En librairie

Résumé

Les quatre saisons ont été célébrées de multiples manières. Chacune a sa valeur, sa beauté et ses risques, venus certes du dehors, mais plus sûrement du dedans. Chaque étape, chaque mois porte en soi sa force et sa faiblesse et il faut l'accueillir à son tour, dans l'ordre où nous le vivrons. Il est permis de reconnaître qu'on n'est pas bien, qu'on a du mal à vivre et à faire confiance à Dieu ou aux êtres humains.
En revanche, le remerciement, la reconnaissance s'imposent lorsque la joie d'un rayon de soleil, traversant avec bonheur l'esprit et le coeur, nous permet d'avancer plus sereins. Il est possible de rétablir un plus grand lien entre extérieur et intérieur de nous-même, de nos saisons, vivre sans fractures ou avec des fractures acceptées. L'espace externe devrait servir de signal pour nous renvoyer à notre univers intérieur et ce qui nous traverse au plus profond de nous-même doit affleurer à la surface comme une brise légère capable de nous faire avancer.

Caractéristiques

  • Date de parution
    14/05/2020
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-35614-154-5
  • EAN
    9782356141545
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    128 pages
  • Poids
    0.11 Kg
  • Dimensions
    11,6 cm × 17,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Les quatre saisons ont été célébrées de multiples manières. Chacune a sa valeur, sa beauté et ses risques, venus certes du dehors, mais plus sûrement du dedans. Chaque étape, chaque mois porte en soi sa force et sa faiblesse et il faut l'accueillir à son tour, dans l'ordre où nous le vivrons. Il est permis de reconnaître qu'on n'est pas bien, qu'on a du mal à vivre et à faire confiance à Dieu ou aux êtres humains.
En revanche, le remerciement, la reconnaissance s'imposent lorsque la joie d'un rayon de soleil, traversant avec bonheur l'esprit et le coeur, nous permet d'avancer plus sereins. Il est possible de rétablir un plus grand lien entre extérieur et intérieur de nous-même, de nos saisons, vivre sans fractures ou avec des fractures acceptées. L'espace externe devrait servir de signal pour nous renvoyer à notre univers intérieur et ce qui nous traverse au plus profond de nous-même doit affleurer à la surface comme une brise légère capable de nous faire avancer.

À propos de l'auteur

Biographie d'Alberto Fabio Ambrosio

Alberto Fabio Ambrosio est dominicain et spécialiste de l'histoire du soufisme ottoman. Il enseigne à la Luxembourg School of Religion and Society, au Centre Sèvres à Paris, et au Pontificio Istituto di Studi Arabi e d'Islamistica. Parmi ses publications : La confrérie de la danse sacrée, Albin Michel, 2014 ; Une lutte sans merci, Empreinte temps présent, 2016.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
12,00 €