Quelles chances de survie pour l'Etat post-conflit ?

Note moyenne 
Olivier Revah - Quelles chances de survie pour l'Etat post-conflit ?.
Kosovo, Croatie, Bosnie, Cambodge, Rwanda, la liste des pays qui se sont autodétruits en stigmatisant les germes de la guerre civile s'allonge vertigineusement... Lire la suite
43,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 octobre et le 30 octobre
En librairie

Résumé

Kosovo, Croatie, Bosnie, Cambodge, Rwanda, la liste des pays qui se sont autodétruits en stigmatisant les germes de la guerre civile s'allonge vertigineusement depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Si le concept est clair, la terminologie de guerre civile est inadaptée car elle ne couvre aucun idéal propre. Elle peut être tour à tour insurrection, terrorisme, résistance, révolution... Son seul dénominateur commun réside dans le meurtre et les souffrances de populations entières : une négation de l'Altérité indispensable au vouloir vivre collectif. Aujourd'hui, les différents acteurs du développement se bornent à superposer sur les ruines de ces Etats " suicidés " des principes de gouvernance dont les bénéficiaires doivent faire l'apprentissage. Malgré un déploiement de moyens financiers et humains considérables, la plupart des conflits internes connaissent des résurgences préoccupantes dont les dommages collatéraux sont de nature à inquiéter les Etats voisins. Ces derniers seraient donc en droit de douter de l'efficacité des stratégies choisies par les sphères décisionnelles internationales. Il s'agira, dès lors, de passer en revue l'éventail des prestations fournies, et, considérant les obstacles pratiques rencontrés sur le terrain, confronter la théorie aux réalités, en tirer des conclusions et suggérer des réorientations. En l'occurrence, il sera démontré que la reconstruction de l'État par les coopérants est vaine si la reconstitution de la nation est négligée, ce dernier défi étant celui des bénéficiaires de l'aide. Enfin, il faudra estimer si la réconciliation est possible et, dans la négative, quelles sont les alternatives juridiques à une situation conflictuelle inextricable. Cette analyse ouvre la brèche à tous ceux qui souhaitent se procurer les outils nécessaires pour comprendre ce qui semble incompréhensible, et se forger une opinion éclairée, documentée, sur l'espoir qui survit malgré tout dans chaque tragédie humaine.

Sommaire

  • L'INTERVENTION INTERNATIONALE POUR LA DEMOCRATIE EN POST-CONFLIT INTERNE
    • La quête de la bonne gouvernance
    • La normalisation des institutions constitutives de l'Etat de droit
  • DE LA REPUBLIQUE A LA NATION EN POST-CONFLIT INTERNE
    • Le fragment démocratique de la société civile
    • La reconstruction de l'Etat-nation multiethnique

Caractéristiques

  • Date de parution
    21/10/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-12778-4
  • EAN
    9782296127784
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    506 pages
  • Poids
    0.79 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 23,9 cm × 3,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Olivier Revah

Olivier Revah est Docteur en Droit. Coopérant dans les domaines de la gouvernance et de la démocratisation, il enseigne la réhabilitation post-conflit et le droit constitutionnel.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
43,50 €