Que de baisers perdus... - La correspondance intime de Léon et Madeleine Plantié (1914-1917) - Grand Format

Note moyenne 
Cécile Plantié et Sylvie Wojciechowski - Que de baisers perdus... - La correspondance intime de Léon et Madeleine Plantié (1914-1917).
Les époux Plantié, métayers lot-et-garonnais, se sont écrits chaque jour ou presque du 12 août 1914 au 18 août 1917. Millecinq- cents lettres au... Lire la suite
33,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 septembre et le 29 septembre
En librairie

Résumé

Les époux Plantié, métayers lot-et-garonnais, se sont écrits chaque jour ou presque du 12 août 1914 au 18 août 1917. Millecinq- cents lettres au total qui embrassent chaque moment de la vie du couple : de l'ordinaire le plus banal, à l'arrière comme au front, des réflexions sur la guerre et sa logique destructrice, aux tendres déclarations d'amour. Dès juillet 1915, Léon renvoie au domicile les lettres de Madeleine.
Ainsi, nous disposons d'une correspondance à deux voix qui a été préservée à dessein : Petit, [Etienne, leur fils] lira [les lettres] pour se distraire, mais une fois homme il les lira alors pour se faire une idée de ce que c'est que la guerre, de ce qu'un père souffre loin de sa femme et de son enfant et peut-être il apprendra aussi à me connaître et il verra comme je l'aime. Ces lettres, transcrites mot-à-mot par une historienne puis sélectionnées, sont un témoignage rare.
Epargné par la censure grâce à sa position de vaguemestre, Léon, soldat dans la territoriale, partageait cafard et colère avec sa femme : Zut. J'en ai assez de ces gens là, partisans de la guerre, de ces tueurs d'hommes de ces mangeurs d'enfant de 20 ans. Mais surtout, il nommait la peine et le manque qui le lancinaient : "Que de baisers qui se perdent..." écrivait-il souvent. Au-delà de leurs emportements et de leur lassitude, ces écrits du for privé sont une manifestation de l'intime des épistoliers, de ce qu'il y a de plus profond, de plus essentiel, de plus original chez eux, de leur douleur commune d'être séparés.

Caractéristiques

  • Date de parution
    08/04/2021
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    979-10-300-0504-2
  • EAN
    9791030005042
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    520 pages
  • Poids
    0.91 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Ecrire chaque jour pour ne pas perdre le lien, pour recréer une familiarité, pour revivre le quotidien, pour oublier le Front de la guerre 14-18, pour dénoncer la guerre. C'est ce qu'ont fait les amoureux qu'étaient Léon et Madeleine Plantié.

À propos des auteurs

Cécile Plantié, est l'arrière-petite-fille des épistoliers, professeure de français au collège expérimental Clisthène. Elle a sélectionné la correspondance de ses arrières grands-parents : 1500 lettres échangées entre 1914 et 1917.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

33,00 €