Prévention de la corrosion et de l'entartrage dans les réseaux de distribution d'eau

Note moyenne 
Luc Legrand et Pierre Leroy - Prévention de la corrosion et de l'entartrage dans les réseaux de distribution d'eau.
La connaissance des propriétés des eaux naturelles est à la base de l'étude des interactions entre les eaux transportées dans les réseaux de canalisations... Lire la suite
73,50 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

La connaissance des propriétés des eaux naturelles est à la base de l'étude des interactions entre les eaux transportées dans les réseaux de canalisations et les parois de ces réseaux. A partir de cette étude, les auteurs de l'ouvrage montrent comment on peut éviter la corrosion des parois métalliques, leur entartrage, la dégradation des parois constituées d'un matériau à base de ciment, l'altération de la qualité de l'eau distribuée. Ce livre concerne d'abord les réseaux publics et les réseaux privés de distribution d'eau potable. Mais il s'applique aussi aux réseaux privés de distribution d'eau chaude, aux réseaux de chauffage central, aux réseaux de climatisation. Plus généralement, il concerne tous les réseaux où l'on introduit des eaux naturelles ayant subi le cas échéant un traitement ou un changement de température les rendant propres à l'usage auquel elles sont destinées. La formation de dépôts protecteurs sur les parois d'un réseau de distribution d'eau ne doit pas être entravée par des erreurs commises lors de la réalisation de ce réseau ou pendant son exploitation. Elle implique aussi une composition adéquate de l'eau transportée. Le programme informatique conçu par la société CIFEC permet de calculer les doses des réactifs éventuellement nécessaires.

Caractéristiques

  • Date de parution
    04/02/1999
  • Editeur
  • ISBN
    2-911001-00-1
  • EAN
    9782911001000
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    355 pages
  • Poids
    0.96 Kg
  • Dimensions
    21,2 cm × 29,7 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Ancien élève de l'Ecole Polytechnique et ingénieur des Ponts et Chaussées, Luc LEGRAND s'est toujours intéressé à la rationalisation des choix à effectuer dans la gestion des équipements et services publics : routes et autoroutes, transports urbains, urbanisme, ports maritimes, voies navigables, production et distribution d'énergie électrique ou de gaz, industrie de l'eau. Son activité principale est l'industrie de l'eau. Affecté à la Ville de Paris, il put réduire la production d'eau potable de 25 % en ramenant le débit des fuites du réseau public à la valeur économiquement optimale. Ainsi la Capitale n'a-t-elle connu aucune restriction dans son alimentation en eau durant la canicule de 1976, une des plus longues jamais observées. Sur la proposition du professeur Roland VILAGINES, directeur du Centre de Recherche et de Contrôle des Eaux de Paris, Luc LEGRAND prit les dispositions qui permirent d'associer un traitement biologique au traitement physico-chimique mis en œuvre à l'usine de production d'eau potable d'Orly. Une telle filière, qui est aussi l'œuvre de Pierre LEROY, n'avait jamais été essayée. Elle est maintenant couramment appliquée en raison de la qualité de l'eau ainsi traitée. A la fin des années 60, un problème de corrosion se posa sur le réseau public parisien. Sa résolution marqua pour Luc LEGRAND et Pierre LEROY le début d'un travail commun auquel participa malheureusement trop peu longtemps le regretté Georges POIRIER et dont l'objectif était le suivant : présenter l'ensemble des connaissances utiles à la compréhension des différents processus de corrosion et fournir une assistance technique aux professionnels de l'eau. Ce double objectif est désormais atteint. Il ne l'aurait pas été sans le programme informatique, conçu par la société CIFEC, qui permet la détermination des doses des réactifs éventuellement nécessaires. Ce programme est en effet le seul qui réponde à tous les problèmes posés et soit applicable à toutes les eaux. Ingénieur diplômé de l'Ecole nationale supérieure de chimie de Rouen, et titulaire d'un diplôme d'études approfondies de géologie décerné par la faculté des sciences de l'Université de Paris, Pierre LEROY est entré en 1969 au Service de Contrôle des Eaux de la Ville de Paris, devenu en 1987 le Centre de Recherche et de Contrôle des Eaux de la Ville de Paris (CRECEP). Il est désormais adjoint au directeur de ce centre. Expert en corrosion, auteur de très nombreuses publications, Pierre LEROY en 1992 défendit devant la faculté de pharmacie de l'Université de Paris une thèse de doctorat d'Etat intitulée "calcium et corrosion". Sa compétence est reconnue en France et à l'étranger. Il est président de la commission "Corrosion" de l'Association Générale des Hygiénistes et Techniciens Municipaux, président du comité "Corrosion" à l'Association Internationale des Distributions d'Eau et vice-président du Comité Européen pour l'étude de la Corrosion des Canalisations Enterrées.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Prévention de la corrosion et de l'entartrage dans les réseaux de distribution d'eau est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK