Point final...

Note moyenne 
Guy Rérolle - .
Cet illusoire " point final " n'en sera pas un, du moins espérons-le, tant il serait regrettable de tarir une source littéraire assez distractive,... Lire la suite
15,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Cet illusoire " point final " n'en sera pas un, du moins espérons-le, tant il serait regrettable de tarir une source littéraire assez distractive, et alors que des développements scientifiques indiscutables annoncés vont prochainement apporter la preuve que les cheveux examinés, dans lesquels de l'authentique arsenic a été identifié, sont bien ceux de l'Empereur. La sagesse médicale d'il y a cinquante ans affirmait crûment, dans une formule imagée, qu'on pouvait avoir à la fois " une vérole et un bureau de tabac "... Et Napoléon, arsénié ou non, est bien mort de complications générales, infectieuses et hémorragiques d'une perforation gastrique : ce livre a la prétention de rappeler les étapes évolutives de cette affection, qui n'était pas encore traitée chirurgicalement et se terminait irrémédiablement par une autopsie.

Sommaire

  • A QUI PROFITE L'ARSENIC ?
    • Introduction scientifique
    • Les Binômes
    • Francesco Antommarchi
    • Les six cents jours. Les " poils à gratter " du Fig-Mag
    • Avant-dernière heure
    • Supposons le problème résolu
  • DES SUITES NATURELLES D'UNE AFFECTION MEDICALE
    • Pathologie digestive de Napoléon à Sainte-Hélène : les causes de la mort
    • L'intoxication arsenicale chronique
    • L'autopsie
    • Réflexion d'un pathologiste sur les causes de la mort de Napoléon

Caractéristiques

  • Date de parution
    04/12/2002
  • Editeur
  • ISBN
    2-913595-11-1
  • EAN
    9782913595118
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    155 pages
  • Poids
    0.22 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 21,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Guy Rérolle

L'auteur est médecin et modeste, ce qui n'est pas toujours incompatible, et dans ce livre, il s'est entouré de spécialistes qui expriment le point de vue de leur discipline respective. Totalement et rigoureusement indépendant, quoique membre du Souvenir napoléonien depuis de nombreuses années, et dont, à plusieurs reprises, il a été le conférencier occasionnel, Guy Rérolle est de culture et de conviction monarchistes. On comprendra donc qu'il ait un regard un peu différent de celui des fervents de l'épopée napoléonienne... Mais il apprécie l'intérêt des activités de cette société d'Histoire, et de sa revue. Ce médecin généraliste a consacré une notable partie de sa carrière à l'expertise médico-légale, et a occupé différentes fonctions dans plusieurs sociétés ou organismes régionaux de cette discipline. Ceci explique peut-être son goût pour les faux procès et son agacement à l'égard des faux prophètes du passé. Et ces éminentes personnalités qui inspirent le respect, mais pas l'intérêt, certes, ne sont pas médecins, ce qui n'est pas vraiment une tare... Mais ces passionnés du polar à l'arsenic auraient au moins pu prendre la peine d'apprendre le vocabulaire médical, ce qui aurait été un peu plus sérieux... mais moins amusant.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK