Poésies choisies - Ce qui est dans le coeur des femmes ce qu'on rêve en aimant

Note moyenne 
Louise Colet - Poésies choisies - Ce qui est dans le coeur des femmes ce qu'on rêve en aimant.
Tu me dis : Aime l'art, il vaut mieux que l'amour ; Tout sentiment s'altère et doit périr un jour ! Pour que le coeur devienne une immortelle chose,... Lire la suite
11,16 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 12 février et le 26 février
En librairie

Résumé

Tu me dis : Aime l'art, il vaut mieux que l'amour ; Tout sentiment s'altère et doit périr un jour ! Pour que le coeur devienne une immortelle chose, Il faut qu'en poésie il se métamorphose, Et que chaque pensée en sorte incessamment, En parant sa beauté d'un divin vêtement. Sentir, c'est aspirer !... c'est encore la souffrance ; Mais créer, c'est jouir, c'est prouver sa puissance ; C'est faire triompher de la mort, de l'oubli, Toutes les passions dont l’âme a tressailli ! L'Art et l'amour, 1846

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/04/2011
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-916671-05-5
  • EAN
    9782916671055
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    100 pages
  • Poids
    0.14 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 21,0 cm × 0,9 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Louise Colet

Née à Aix-en-Provence en 1810, Louise Colet commence à fréquenter les salons parisiens vers 1834. Elle y rencontre de nombreuses personnalités dont Alfred de Musset, son futur amant.Pour des besoins pressants d'argent, elle édite ses poèmes : Fleurs du midi (1835). En 1839, elle remporte le prix de l'Académie Française pour son poème Le Musée de Versailles.Prix qu'elle remportera deux autres fois en 1843 et en 1852.
En 1838, début de sa liaison avec Flaubert qui s'achèvera définitivement en 1854, après une brève interruption. Parution en 1852 de Ce Qui est dans le coeur des femmes, et deux ans plus tard de Ce Qu'on rêve en aimant. Louise Colet apparait comme une pionnière féministe aussi bien dans ses écrits que dans sa vie sentimentale. En témoigne, son Poème de la femme décrivant la condition sociale de ses contemporaines.
Elle meurt à Paris en 1876.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

11,16 €