Oeuvres complètes - Tome 2

Note moyenne 
Éditer Prévert dans la Pléiade, c'est installer son ouvre dans la vérité en permettant à celle-ci de laisser entrevoir combien elle est faite d'une... Lire la suite
77,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 14 décembre et le 18 décembre
En librairie

Résumé

Éditer Prévert dans la Pléiade, c'est installer son ouvre dans la vérité en permettant à celle-ci de laisser entrevoir combien elle est faite d'une culture qui se cache. Car il n'est pas vrai que Prévert se contentait de griffonner en toute hâte sur les tables des bistrots ; les versions successives que cette édition procure le prouveront à l'évidence. Il n'est pas vrai non plus que Prévert dédaignait la littérature : cette édition s'efforce d'élucider les réminiscences et de repérer minutieusement les nombreuses références à des écrivains comme Hugo, Zola, Blake, Melville, Proust, et à beaucoup d'autres.
On verra aussi combien les poèmes de Prévert sont structurés et quelle peine l'auteur se donnait pour cacher sous le sens apparent l'autre sens, énigmatique qui, la plupart du temps - dans la chute -, ouvre des failles. Si se servir de mots simples était nécessaire au poète pour être compris de tous, on mesurera à travers cette édition combien subtilement Prévert détourne le lieu commun, qu'il utilise, pour faire rendre gorge à la vérité première - et cruelle - de celui-ci.
Aussi - plus que beaucoup d'autres - il a su déranger l'ordre établi en dérangeant l'ordre des mots.

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/01/2012
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-011512-9
  • EAN
    9782070115129
  • Nb. de pages
    1553 pages
  • Poids
    0.655 Kg
  • Dimensions
    11,9 cm × 18,0 cm × 4,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jacques Prévert

Jacques Prévert est né le 4 février 1900, à Neuilly-sur-Seine, d'un père breton et d'une mère auvergnate. En 1915, il commence à gagner sa vie en faisant divers métiers. En 1920, il fait son service militaire à Lunéville, où il rencontre le peintre Yves Tanguy, puis en Turquie, où il rencontre Marcel Duhamel. À son retour, il habite rue du Château avec eux et rencontre les surréalistes qui, bientôt, fréquenteront la rue du Château : Breton, Aragon, Péret, Desnos, Leiris, Queneau. De 1932 à 1936, Jacques Prévert travaille avec la troupe théâtrale du groupe Octobre et leur écrit des pièces, où il joue souvent lui-même.
En 1933, il voyage avec la troupe à Moscou, à l'occasion d'une olympiade internationale du Théâtre ouvrier. Pendant la même période, il écrit les scénarios de ses premiers films et ses chansons commencent à être chantées. En 1943, il s'éprend de Janine Loris. En 1946, naît leur fille, Michèle (en 1974, Jacques deviendra grand-père d'Eugénie, fille de Michèle et de Hugues Bachelot). En 1945, il rencontre René Bertelé, qui a fondé les éditions du Point du jour.
Celui-ci publie le premier livre de Jacques Prévert, Paroles, en 1946. Auteur de pièces de théâtre, de chansons, de scénarios de films -mis en scène par les plus grands réalisateurs de son temps-, Jacques Prévert est avant tout un poète. Il est un poète qui s'insurge, qui dénonce mais qui sait aussi s'émouvoir devant la beauté simple du monde : un enfant, un oiseau, une fleur. Un poète libre. Son indépendance de caractère l'a toujours éloigné des écoles, des partis ou des systèmes.
Et ce n'est pas par indifférence aux événements du monde, son franc-parler prouverait le contraire. C'est son amour de la liberté qui lui a valu un si large public parmi les jeunes. En 1948, il a un grave accident. Venu dans les bureaux de la Radiodiffusion nationale pour présenter le film qu'il préparait, il tombe par une porte-fenêtre dont les battants ouvrent vers l'extérieur, sur le trottoir des Champs-Élysées.
Prévert reste de longs jours dans le coma. Convalescent, ne pouvant plus écrire, il découpe des images en morceaux qu'il assemble et colle. Picasso, qui avait pour ces collages une admiration particulière, disait à son ami : « Tu ne sais pas dessiner, tu ne sais pas peindre, mais tu es peintre! » Jacques Prévert meurt le 11 avril 1977, à Omonville-la-Petite, dans le Cotentin. Le conseil général a racheté la maison de la famille Prévert en mai 1994, afin d'y réaliser un musée à la mémoire du poète.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
77,00 €