Musa docta - Recherches sur la poésie scientifique dans l'Antiquité

Collectif

Note moyenne 
Christophe Cusset - Musa docta - Recherches sur la poésie scientifique dans l'Antiquité.
L'alliance de la poésie et de la science ne saurait engendrer que la dénaturation de la science ou la mort de la poésie, ainsi que les égarements... Lire la suite
40,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

L'alliance de la poésie et de la science ne saurait engendrer que la dénaturation de la science ou la mort de la poésie, ainsi que les égarements du savant et l'ennui du lecteur. La " poésie didactique " est un genre anormal et monstrueux. Pourquoi dès lors proposer ce volume sur un tel sujet et l'intituler Musa docta ? Ce choix n'a rien de provocateur, mais cherche à éviter cette qualification générique même, en ce qu'elle a de péjoratif et de repoussant.
Une " muse savante " est plus attrayante qu'un " poème didactique " et notre projet est ici d'essayer de mieux mettre en évidence cet attrait, cette dimension proprement poétique de ce que nous voudrions désigner comme de la " poésie savante " ou de la " poésie scientifique ", de préférence à l'appellation commune de " poésie didactique ". Pour ne pas se méprendre sur l'objet de la poésie scientifique, il faut d'abord comprendre le but recherché par de telles œuvres : qui parle en effet de poésie didactique laisse entendre que cette poésie se propose d'abord d'enseigner, par le biais des vers et de la poésie, un contenu d'ordre scientifique.
Mais il convient de distinguer la stratégie d'écriture mise en œuvre par le poète dans son œuvre et les conditions de réception de cette œuvre dans le public. La poésie scientifique n'a pas pour projet primitif d'enseigner, puisqu'elle s'adresse aux érudits: c'est une poésie de connivence, écrite pour un public averti, qui ne cherche pas à faire de la vulgarisation, mais qui recherche d'abord des plaisirs d'ordre esthétique.
La poésie scientifique a pour but premier de plaire, non d'enseigner, même si elle émet un discours d'ordre didactique. Il y a donc bien lieu de s'interroger ici sur la poésie elle-même telle qu'elle est proposée par une Musa docta. Le poète savant cherche en effet à ne pas séparer les dimensions poétiques et sémantiques des mots: ce faisant, il ne détourne pas la poésie d'elle-même, mais au contraire en rappelle une dimension que l'on a souvent tendance à oublier: sa capacité inégalable à introduire à la connaissance du monde.

Sommaire

    • Recherches nicandréennes
    • La poésie scientifique entre rhétorique et discours métapoétique
    • Poésie romaine du Ciel et de la Terre

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Christophe Cusset

Christophe Cusset, membre du Centre Jean Palerne, est professeur de Littérature Grecque à l'ENS LSH. Il est spécialiste de la poésie hellénistique et s'intéresse aux rapports entre science et littérature à Alexandrie.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés