Méthode courte et très facile pour faire oraison - Poche

Note moyenne 
"L'âme qui s'est fidèlement exercée à simplement accueillir en elle l'amour de son Dieu, est tout étonnée de constater qu'Il s'empare peu à peu... Lire la suite
6,90 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 septembre et le 26 septembre
En librairie

Résumé

"L'âme qui s'est fidèlement exercée à simplement accueillir en elle l'amour de son Dieu, est tout étonnée de constater qu'Il s'empare peu à peu entièrement d'elle. Elle n'a plus aucun effort à faire : la présence de Dieu lui est donnée comme une habitude tout comme la prière. Le calme s'empare d'elle peu à peu. Le silence devient sa prière et Dieu lui infuse Son Amour. Début d'un bonheur ineffable".
Jeanne-Marie Guyon est né à Montargis en 1648 sous le nom de Jeanne-Marie Bouvier. Mariée à Jacques Guyon, ils auront trois enfants ; veuve à 28 ans, Jeanne ne se remarie pas et n'entre pas au couvent non plus. Ayant fait l'expérience de l'amour de Dieu pour elle, et, en plein XVIIe siècle, elle va se mettre à prêcher avec passion cet amour, par sa parole et par ses écrits à Thonon et Grenoble d'abord.
Une femme qui harangue les foules et qui conquiert aussi bien les catholiques que les protestants ! Il était temps que ce texte ayant nourri tant de "petites âmes" reprenne des couleurs. C'est chose faite avec cette nouvelle édition entièrement révisée. Traduit en français courant par Elisabeth Lenert et Lucienne Potin.

Caractéristiques

  • Date de parution
    15/11/2017
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    979-10-336-0575-1
  • EAN
    9791033605751
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    70 pages
  • Poids
    0.086 Kg
  • Dimensions
    11,1 cm × 17,8 cm × 0,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Jeanne-Marie Guyon

Madame Guyon, née Jeanne-Marie Bouvier, eu trois enfants avant d'être veuve à 28 ans. Ayant fait l'expérience de l'amour de Dieu pour elle, elle se mit à prêcher avec passion cet amour, en France comme en Italie. Elle fut un temps la protégée de Madame de Maintenon et une grande amie de Fénelon. Mais, soupçonnée de quiétisme, elle fut emprisonnée à deux reprises. Elle mourut à Blois en 1717.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
6,90 €