Mémoires - Tome 2 ; Suivi de Lettre anonyme au Roi et oeuvres diverses - Poche

Note moyenne 
Dans ce deuxième volume, de nouveaux textes extraits des Mémoires sont regroupés selon un ordre thématique : personnages et figurants, anecdotes,... Lire la suite
10,30 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 30 novembre
En librairie

Résumé

Dans ce deuxième volume, de nouveaux textes extraits des Mémoires sont regroupés selon un ordre thématique : personnages et figurants, anecdotes, conceptions et action de Saint-Simon politique. Une quatrième partie, qui sera, pour beaucoup, une révélation, donne les "textes hors Mémoires" : les projets de gouvernement du duc de Bourgogne, dauphin, la magnifique et longue "lettre anonyme au Roi" (1712) sur les malheurs du règne, divers "personnages et anecdotes" par l'auteur, une "postface testamentaire" (août 1753).
Un formidable et nécessaire appareil critique complète ces textes, en faisant revivre toute l'histoire de Louis XIV et de la Régence. On aura ainsi un Saint-Simon essentiel : varié, concret ou abstrait, portraitiste ou philosophe, mais toujours merveilleux écrivain.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/03/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-288675-1
  • EAN
    9782072886751
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Dos carré collé
  • Nb. de pages
    612 pages
  • Poids
    0.312 Kg
  • Dimensions
    10,8 cm × 17,8 cm × 2,5 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Suivi de Lettre anonyme au Roi et oeuvres diverses. Nouvelle édition en 2019

À propos de l'auteur

Biographie de Saint-Simon

Louis de Rouvroy, duc de Saint- Simon (1675-1755), fait la chronique crépusculaire d'une aristocratie domptée à l'heure de la monarchie absolue. Visionnaire, il constate que le roi enterre la souveraineté de la couronne en s'en prenant à la "dignité" des ducs. Cette réflexion philosophique profonde sur ce qui est "grand par soi-même" se forge au gré des intrigues courtisanes et nous immerge dans les coulisses de la machine politique que fut la cour.
Face à l'aristocratie de robe, le duc ne peut plus manier l'épée, il prolongera la joute en maniant un verbe acéré. Les textes sont annotés et préfacés par Yves Coirault, éditeur des Mémoires dans la Bibliothèque de la Pléiade.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
10,30 €