Maxence Van der Meersch, écrivain engagé

Note moyenne 
Christian Morzewski et Paul Renard - Maxence Van der Meersch, écrivain engagé.
En 2001, à l'occasion du cinquantenaire de la mort de Maxence Van der Meersch, se tenait un colloque sur cet auteur, dont les actes ont été réunis... Lire la suite
18,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

En 2001, à l'occasion du cinquantenaire de la mort de Maxence Van der Meersch, se tenait un colloque sur cet auteur, dont les actes ont été réunis sous le titre : Maxence Van der Meersch : " écrire le Nord, écrire le monde ". L'accent était alors mis sur les thèmes privilégiés par le romancier : les lieux, la guerre, le travail, les corps et les âmes. En 2007, à l'occasion du centenaire de la naissance de Van der Meersch, a eu lieu un second colloque, qui, bien sûr, a évoqué les mêmes thèmes, mais cette fois-ci sous l'angle de l'engagement du romancier. Si Van der Meersch ne fut pas engagé au sens sartrien du terme, dans la mesure où il ne s'inféoda pas à un parti politique, à une institution, à un groupement, il profita néanmoins de sa notoriété de romancier pour exprimer dans la presse et, à partir de 1936, dans ses œuvres romanesques et hagiographiques, ses idées politiques, sociales, médicales, morales et religieuses. Non content d'exprimer ses idées, il eut aussi le désir de convertir ses lecteurs à sa vision du monde, marquée par un catholicisme doloriste et par des opinions de droite, qui se trouvèrent en écho, pour certaines d'entre elles, avec la Révolution nationale de Pétain. Dans sa vie, il s'engagea aussi, auprès de la J.O.C. par exemple, et, durant la Seconde Guerre mondiale, il eut une attitude hésitante, entre actions caritatives dans la mouvance de Vichy et un soutien discret à la Résistance. Ce second colloque international consacré à l'engagement de Van der Meersch était co-organisé par le Conseil Général du Nord et par le Centre de recherche " Textes et Cultures " de l'Université d'Artois. Il a réuni des chercheurs d'origines très différentes : Belgique, Pays-Bas et France, qui, historiens, littéraires, psychologue des religions, médecin ou ecclésiastique, ont contribué, dans un souci d'objectivité, à préciser la nature très personnelle de l'engagement de Van der Meersch. Il reste à souhaiter qu'un autre colloque s'intéresse à un écrivain assez méconnu, dont les techniques romanesques méritent aussi des études approfondies.

Sommaire

  • VAN DER MEERSCH ET LA QUESTION DU PEUPLE
    • " A la sueur de ton front " : naissance d'un écrivain à la cause du peuple
    • L'enfer des cafés
    • Denise ou les petites fortunes de la vertu
  • ECRIRE (DANS) L'HISTOIRE ?
    • Sur un passage d'Invasion 14 de Maxence Van der Meersch : Histoire romancée ou roman historique ?
    • Invasion 14 : une écriture à contretemps, une lecture à rebours
    • La position de Maxence Van der Meersch pendant la Seconde Guerre mondiale
    • Ecrire et publier sous les regards d'Hitler et de Pétain
    • La conscience sociale de Maxence Van der Meersch et la réalité sociale : du constat à l'engagement
  • L'ENGAGEMENT MORAL DE VAN DER MEERSCH
    • Maxence et Thérèze : une histoire de " névrose de classe "
    • Entre expérience personnelle et réforme de la société : le non-conformisme de Maxence Van der Meersch
    • Réformer la société : la médecine douce de Corps et âmes
    • La tuberculose vécue par Maxence Van der Meersch
  • VAN DER MEERSCH ET LA QUESTION RELIGIEUSE
    • L'évolution religieuse de Van der Meersch
    • Religiosité catholique et militante ouvrière dans l'œuvre de Van der Meersch
    • Une culpabilité " protestante " chez Maxence Van der Meersch ?

Caractéristiques

  • Date de parution
    11/12/2008
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-908481-62-4
  • EAN
    9782908481624
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    286 pages
  • Poids
    0.535 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Les textes recueillis dans ce n° furent prononcés et écrits par des auteurs de diverses origines, professionnelles ou nationales : universitaires, professeurs de l'enseignement secondaire, un médecin, un ecclésiastique (Mgr Defoix, alors évêque de...

À propos des auteurs

Paul Renard, président de la Société de Littérature du Nord, professeur (retraité) de Français au Lycée Gambetta de Tourcoing, a publié L'Action française et la vie littéraire (Presses Universitairesdu Septentrion) ; Itinéraires de Georges Bernanos en Artois (Miroirs Editions).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK