Lettres de mon moulin - Poche

Note moyenne 
16 notes -  Donner le premier avis
Jeune encore et déjà lassé du sombre et bruyant Paris, Alphonse Daudet vient passer les étés dans son moulin de Fontvielle. Dans cette ruine ensoleillée... Lire la suite
1,90 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 30 septembre et le 7 octobre
En librairie

Résumé

Jeune encore et déjà lassé du sombre et bruyant Paris, Alphonse Daudet vient passer les étés dans son moulin de Fontvielle. Dans cette ruine ensoleillée de la vallée du Rhône, naissent ces contes immortels qui assureront sa gloire. Au loin, on entend la trompe de Monsieur Seguin sonnant sa jolie chèvre blanche. Dans le bois de chênes verts, un sous-préfet s'endort en faisant des vers. Au ciel, où les étoiles se marient entre elles, le curé de Cucugnan compte ses malheureux paroissiens.
Et dans la ville voisine, un jeune paysan meurt d'amour pour une petite Arlésienne. Le vieux moulin abandonné est devenu l'âme et l'esprit de la Provence. Parfumés d'émotions, de sourires et de larmes, ces contes semblent frappés d'une éternelle jeunesse.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/04/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-266-29597-0
  • EAN
    9782266295970
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    213 pages
  • Poids
    0.12 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 18,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Alphonse Daudet

Biographie d'Alphonse Daudet

Alphonse Daudet naît à Nimes le 13 mai 1840. Après une enfance heureuse en Provence, il est contraint par la faillite de l'entreprise paternelle de se faire maître d'études à Alès, expérience dont il s'inspire pour écrire Le Petit Chose (1868). Alphonse Daudet tente ensuite sa chance à Paris, menant une vie de bohème avec son frère Ernest. Il publie en 1858 un premier recueil de poèmes très bien accueilli, Les Amoureuses.
Sa notoriété s'accroît avec ses Lettres de mon moulin (1860) qui rendent hommage à la Provence de son enfance, tout comme la trilogie de Tartarin (1872). Alphonse Daudet est également l'auteur de quelques pièces de théâtre (La Dernière Idole, Les Absents, L'Arlésienne). Après son mariage avec Julia Allart en 1867, le couple s'installe à Champrosay avec leurs trois enfants, Léon, Lucien et Edmée, dans une maison où ils réunissent des amis artistes.
Atteint d'une maladie incurable, Alphonse Daudet continue à écrire jusqu'en 1895. Paraissent notamment en 1873 Les Contes du lundi, en 1874 Fromont jeune et Risler aîné, et Le Nabab en 1877. Alphonse Daudet s'éteint à Paris le 16 décembre 1897.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
1,90 €