Lettres à Barbey d'Aurevilly - Grand Format

Jules Barbey d'Aurevilly

(Préfacier)

,

Alexandre Burin

(Annotateur)

,

Pascal Noir

(Annotateur)

Note moyenne 
Ancrées dans une episteme romantique, les Lettres à Barbey d'Aurevilly de Maurice de Guérin renseignent sur le poète mourant et ses angoisses obsessionnelles... Lire la suite
11,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 19 octobre et le 23 octobre
En librairie

Résumé

Ancrées dans une episteme romantique, les Lettres à Barbey d'Aurevilly de Maurice de Guérin renseignent sur le poète mourant et ses angoisses obsessionnelles vécues au plus secret du Moi. Elles forment une véritable disjecta membra de l'âme qui s'écrit, ce qui fera dire à Barbey à propos de Guérin : " le moindre mot pour ce grand Voyant renfermait des immensités d'horizons". Mais ces lettres, par leur forme et leur contenu, se présentent aussi tout à la fois comme un ancrage et un relais à la composition de l'taeuvre qui s'écrit dans le même mouvement.
Elles ne sont donc pas à considérer seulement comme une simple partie de la correspondance guérinienne, mais bien comme un lieu d'expérimentation qui renseigne directement sur sa pratique. Guérin, poète de l'infini malade d'idéal, y dévoile un projet poétique qu'il ne pourra jamais atteindre. Cette édition comprend aussi une longue préface et une annexe composées par Barbey d'Aurevilly, fidèle ami et défenseur de Guérin.

Caractéristiques

  • Date de parution
    08/11/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-343-16044-3
  • EAN
    9782343160443
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    76 pages
  • Poids
    0.12 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,4 cm × 0,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Maurice de Guérin

Maurice de Guérin (1810-1839) meurt dans l'anonymat, à l'âge de vingt-neuf ans. Il est pourtant arraché de l'obscurité par George Sand et Sainte-Beuve, mais surtout Barbey d'Aurevilly qui ne cessa jusqu'à sa mort de militer pour une réhabilitation de son amide collège. Guérin laisse derrière lui une oeuvre fragmentée, rongée de lyrisme romantique : elle se compose de poèmes en prose — dont le chef-d'oeuvre "Le Centaure" — d'un Cahier d'impressions et de pages sans titre, enfin de lettres dans lesquelles le poète confesse sa maladie de l'idéal.
Bien avant Baudelaire, il se surnomme lui même L'Héautontimorouménos " : le bourreau de soi-même.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
11,50 €