Les violences génocidaires au Guatemala, une histoire en perspective

Collectif

Note moyenne 
Sébastien Jahan - Les violences génocidaires au Guatemala, une histoire en perspective.
Au Guatemala, les fantômes du passé n'ont toujours pas été exorcisés. Le spectre d'un retour de l'armée au coeur de l'appareil d'État se profile,... Lire la suite
15,50 € Neuf
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 10 mars et le 15 mars
En librairie

Résumé

Au Guatemala, les fantômes du passé n'ont toujours pas été exorcisés. Le spectre d'un retour de l'armée au coeur de l'appareil d'État se profile, en effet, avec la victoire du général en retraite Otto Pérez Molina aux élections présidentielles de novembre 2011. Le candidat de la droite conservatrice, responsable des Renseignements militaires au début des années 1980, s'est rendu populaire grâce à son slogan, "la mano dura", "une poigne de fer" pour rétablir l'ordre dans un pays où plus de 6 000 personnes sont assassinées chaque année.
Ce livre permet de questionner l'origine de cette violence structurelle contemporaine, la guerre contre-insurrectionnelle qui ensanglanta le pays de 1960 à 1996 et culmina entre 1980 et 1983 en massacres de masse frappant la population maya. Les victimes - probablement 200 000 morts, sans compter les déplacés, les blessés, les personnes traumatisées à vie - n'ont jamais bénéficié d'une quelconque reconnaissance officielle de la part de l'Etat guatémaltèque, et la plupart de leurs bourreaux n'ont jamais été jugés.
Sans justice et sans mémoire, les Guatémaltèques n'ont toujours pas la possibilité de tourner la page de cette sinistre période malgré le retour officiel de la paix et de la démocratie. Des forces toujours à l'oeuvre, qui entretiennent une insécurité et une terreur quotidiennes, permettent de faire oublier la pauvreté et l'exploitation de la masse paysanne indienne ou métisse. Les contributions rassemblées ici croisent les regards de chercheurs, de militants et d'acteurs de terrain sur ce petit pays méconnu d'Amérique centrale.
Elles décrivent et analysent avec justesse et profondeur les stigmates de son histoire douloureuse, tout en mettant en lumière les ressources dont le Guatemala dispose pour sortir de l'impasse. Un ouvrage important pour saisir ce qui se joue actuellement au Guatemala.

Sommaire

  • AUX SOURCES DU GENOCIDE GUATEMALTEQUE : BREVE HISTOIRE DU GUATEMALA DE LA CONQUETE COLONIALE A LA "REVOLUTION" LIBERALE
  • LE GENOCIDE CONTINUE ? VIOLENCES, JUSTICE ET REPARATIONS DANS LE GUATEMALA CONTEMPORAIN
  • UN ECOSYSTEME DU MAL : LE FEMICIDE AU GUATEMALA
  • LA THEOLOGIE DE LA LIBERATION VUE DU GUATEMALA : REGARD D'UN MISSIONNAIRE ET THEOLOGIEN
  • LES TRAUMATISMES DU CONFLIT ARME AU GUATEMALA : GENOCIDE CULTUREL ET RECREATION DU SYMBOLIQUE
  • RENCONTRES DE JEUNES : UN ROLE A JOUER DANS LA CONSTRUCTION DE LA PAIX AU GUATEMALA ?
  • SI LA BOLIVIE A PU, POURQUOI PAS LE GUATEMALA ? GAUCHES SOCIALES ET POLITIQUES DANS DEUX PAYS A MAJORITE INDIGENE

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/05/2012
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-57016-0
  • EAN
    9782296570160
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    148 pages
  • Poids
    0.195 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,4 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Sébastien Jahan

Sébastien Jahan est maître de conférences en histoire moderne à l'Université de Poitiers et membre du laboratoire CRIHAM. Depuis plusieurs années, il s'intéresse à la mémoire de la colonisation et des violences de masse. Il est notamment coauteur (avec Alain Ruscio) de Histoire de la colonisation, Réhabilitations, Falsifications, Instrumentalisation (les Indes savantes, 2007).

Du même auteur

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
15,50 €