Les souvenirs sont au comptoir - Grand Format

Note moyenne 
Les souvenirs sont au comptoir continuent l’autopsie d’une société qui n’a plus de hauteur que celle de ses étages, de ses liasses, de ses talons... Lire la suite
23,40 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 11 décembre et le 13 décembre
En librairie

Résumé

Les souvenirs sont au comptoir continuent l’autopsie d’une société qui n’a plus de hauteur que celle de ses étages, de ses liasses, de ses talons ou de ses prétentions, se repaissant de son propre spectacle quand, en contrechamp de ce théâtre, de ses poncifs et de ses trompe-l’œil, la remémoration d’une enfance humble autour d’un bistrot-lupanar de province jette les éclats d’une nostalgie relevée d’humour et de tendresse.
Conti, qui fut cet enfant, est le célibataire vieillissant qui, entre les jardins du Palais Royal, l’entrée du théâtre, la terrasse d’un café, embrasse d’un ample maelström mémoriel un tourbillon de scènes trouvant son axe autour d’une cérémonie d’anniversaire donnée naguère dans un restaurant chic du quartier pour les quarante ans de son ami anglomane et homosexuel. Le fameux dîner est comme ces scènes d’opéra où, en prévision du baisser de rideau et du salut qui l’accompagne, l’auteur a fait se rassembler acteurs principaux, seconds rôles et figurants.
La férocité rinaldienne s’en donne à cœur joie pour camper des types imaginaires aux traits, pour certains, assez reconnaissables, mais avec, en contrepoint, cousins parigots des figurants de province, le petit peuple des grooms, larbins, gigolos et filles du trottoir, pigistes à la manque et poètes sans œuvre. Rinaldi reste un des rares à entretenir la flamme d’une littérature digne de ce nom, celle qui ne paraphrase pas le monde, mais le pare, avec des mots frottés comme des silex, d’un éclat qu’il n’avait pas ou que notre œil casanier ne voyait plus.
Angelo Rinaldi, romancier et critique littéraire, est membre de l’Académie française. Il a reçu pour l’ensemble de son œuvre le prix Prince-Pierre-de-Monaco. Son dernier ouvrage, Résidence des étoiles, a été publié aux éditions Fayard en 2008.

Caractéristiques

  • Date de parution
    08/02/2012
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-213-66676-1
  • EAN
    9782213666761
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    369 pages
  • Poids
    0.63 Kg
  • Dimensions
    15,3 cm × 23,5 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Angelo Rinaldi

Romancier et journaliste, Angelo Rinaldi a été reporter et chroniqueur judiciaire en province, avant de devenir critique littéraire, après la publication de La Maison des Atlantes, qui obtint le prix Femina (1972). Élu à l’Académie française en 2001, il a publié onze romans et un recueil de chroniques, recevant pour l’ensemble de son œuvre le prix Prince-Pierre-de-Monaco. Il a publié en 2006 chez Fayard Où finira le fleuve.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
23,40 €