Les sigisbées - Comment l'Italie inventa le mariage à trois, XVIIIe siècle (Broché)

Roberto Bizzocchi

Jacques Dalarun

(Traducteur)

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Alma Editeur

  • Paru le : 14/04/2016
  • 1 million de livres à découvrir
  • Livraison à domicile à partir de 0,01 €
  • Paiement sécurisé, débit à l'expédition
25,00 €
Neuf - Expédié sous 4 à 8 jours
Livré chez vous entre le 11 mai et le 13 mai
ou
ou
Votre note
Le sigisbée, le" chevalier servant ", est un personnage central du XVIIIe siècle italien. Homme, parfois marié, mais le plus souvent célibataire, il accompagne la femme d'un autre homme en société, de manière officielle et avec l'accord du mari. Le personnage du sigisbée est fréquemment attesté dans la littérature (Casanova, Goldoni) ou la peinture (Longhi, Tiepolo). Les voyageurs étrangers se livrant au Grand Tour en Italie ont rendu compte avec surprise de la diffusion dans la péninsule du " mariage triangulaire ", toléré par l'Eglise.
Ils en ont souvent cherché, en vain, une justification morale. Roberto Bizzocchi montre que le sigisbéisme est d'abord une conséquence de la politique matrimoniale des élites nobles en Italie : dans une société où le patrimoine ne peut revenir qu'à l'un des enfants mâles, il fallait trouver un débouché social et amoureux aux nombreux célibataires masculins. Version italienne de la galanterie et de l'art de la conversation, inspiré des Lumières, le sigisbéisme implique un raffinement de la sociabilité et plus de liberté pour les femmes.
Se fondant sur une brillante évocation des mémoires, des correspondances, des archives notariales, de la littérature, de la musique et de la peinture, Roberto Bizzocchi fait revivre des destins singuliers parfois pathétiques, parfois désinvoltes, parfois sordides, parfois sublimes... Le système des mariages triangulaires n'était pas sans poser problème (fidélité conjugale, légitimité de la descendance), mais il constituait une sorte de soupape de sécurité face aux contraintes religieuses et sociales.
A partir de la fin du XVIIIe siècle, la diffusion conjointe des idées de la Révolution et de la sensibilité romantique a sonné le déclin des sigisbées. Au triangle amoureux succède le couple sous la domination du mari. L'amant passe dans le placard.
  • Date de parution : 14/04/2016
  • Editeur : Alma Editeur
  • Collection : Essai Histoire
  • ISBN : 978-2-36279-177-2
  • EAN : 9782362791772
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 447 pages
  • Poids : 0.645 Kg
  • Dimensions : 15,7 cm × 21,6 cm × 3,6 cm

Biographie de Roberto Bizzocchi

Né en 1953, Roberto Bizzocchi est ancien élève de l'École normale supérieure de Pise (1975-1981. Chercheur en histoire il est depuis 2000 professeur à l'Université de cette ville. Il est régulièrement invité à l'EHESS de Paris et de Marseille. Les éditions Rue d'Ulm ont publié en 2010 Généalogies fabuleuses, une histoire de la manière dont les familles puissantes s'inventent des origines illustres.
Roberto Bizzocchi - Les sigisbées - Comment l'Italie inventa le mariage à trois, XVIIIe siècle.
Les sigisbées. Comment l'Italie inventa le mariage à...
25,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter