Les "Pétroleuses" - Poche

Note moyenne 
Longtemps, au mot de "communarde" on a préféré celui de "pétroleuse", qui pourtant est une fiction. Une flétrissure misogyne qui raconte d'abord... Lire la suite
9,20 € Neuf
  • Poche
  • Ebook
    • Les "Pétroleuses"
      ePub
      Paru le : 04/03/2021
      Téléchargement immédiat
      8,99 €
    • Les "Pétroleuses"
      PDF
      Paru le : 04/03/2021
      Téléchargement immédiat
      8,99 €
  • Grand format
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 29 septembre
En librairie

Résumé

Longtemps, au mot de "communarde" on a préféré celui de "pétroleuse", qui pourtant est une fiction. Une flétrissure misogyne qui raconte d'abord la façon dont on a dévalué, disqualifié et réprimé les femmes engagées dans la Commune de Paris au printemps 1871. En pionnière, Edith Thomas s'est attachée en 1963 à faire sortir de l'ombre ces femmes mobilisées pour la révolution sociale. Chartiste, elle a fouillé des archives fragiles et lacunaires, et excavé des traces qui n'avaient jamais été regardées comme des objets s légitimes.
En débusquant ce stigmate qui charrie une foule de représentations sur la violence féminine, et euphémise l'épaisseur politique de leur lutte pour déplacer les frontières de l'émancipation, l'autrice n'a pas seulement élargi l'histoire de la Commune de Paris. Elle a aussi enrichi l'histoire des féminismes. Figure centrale de la Résistance intellectuelle sous Vichy, qui fit elle-même les frais d'une puissante invisibilisation, Edith Thomas restaure les femmes de 1871 dans une souveraineté proprement politique, aux antipodes de cette image d'hystériques du baril à quoi les ont longtemps reléguées les récits habituels ou virilistes de la Commune de Paris.

Caractéristiques

  • Date de parution
    04/03/2021
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-287973-9
  • EAN
    9782072879739
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Dos carré collé
  • Nb. de pages
    400 pages
  • Poids
    0.2 Kg
  • Dimensions
    10,9 cm × 17,9 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

1789, 1848, 1871 : la responsabilité des femmes dans les épisodes insurrectionnels en France est souvent tenue pour négligeable lorsqu'Edith Thomas entreprend, en 1963, d'écrire une page de l'histoire des femmes dans la Commune. Par son écriture vive, sa plume acérée et son ironie assumée, cette historienne, qui fut aussi une grande Résistante, nous plonge dans une capitale ouvrière, où "la misère est cent fois plus misérable qu'ailleurs", où l'on ne se marie pas parce qu'on n'en a pas les moyens et où l'on vend le peu qu'on possède au Mont-de-Piété.
Elle montre comment une conscience politique s'est forgée chez les Parisiennes bien en amont de leur engagement dans la Commune. De cet engagement au féminin, ce n'est pourtant que la figure de la "pétroleuse" – celle qui "incendie au pétrole" – que l'on a retenue, avec tout ce que ce terme peut charrier d'implicites sur la violence féminine : hystérie, délire et approximation. Cette réédition présente donc un double intérêt : remonter le cours de l'histoire pour découvrir les multiples visages de l'engagement des femmes dans la Commune mais aussi remonter le cours d'une historiographie féministe encore jeune.
Edith Thomas, "soeur de l'ombre" de Simone de Beauvoir, a en effet profité de sa position périphérique dans le champ universitaire pour écrire une histoire subversive et inattendue de la Commune.

À propos de l'auteur

Biographie d'Edith Thomas

Historienne et romancière, Edith Thomas (1909-1970) a joué un rôle central dans la Résistance intellectuelle durant la Seconde Guerre mondiale, et contribué comme pionnière à la connaissance du rôle des femmes dans l'histoire du XIXe siècle. Chartiste, elle a d'abord fait paraître de nombreux articles pour documenter la montée des fascismes dans les années trente et publié des fictions, puis s'est consacrée, après la Libération, à plusieurs biographies de figures de premier plan dans l'histoire du féminisme, et à des essais sur la mobilisation des femmes dans la révolution de 1848 ou la Commune de Paris.
Chloé Leprince est journaliste à France Culture, spécialisée en sciences humaines et sciences sociales. Elle mène par ailleurs des recherches académiques sur la Commune de Paris au prisme du genre, et les ressorts de l'engagement féminin dans des épisodes insurrectionnels.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

9,20 €