Les migrations impériales au Vietnam - Travail et colonisation dans l'Asie-Pacifique français, XIXe-XXe siècles - Grand Format

Note moyenne 
La colonisation et la décolonisation du Vietnam sont un formidable terrain pour l'étude des mobilités de travail, très prometteur pour les spécialistes,... Lire la suite
26,00 € Neuf
Expédié sous 3 jours
Livré chez vous à partir du 28 janvier
En librairie

Résumé

La colonisation et la décolonisation du Vietnam sont un formidable terrain pour l'étude des mobilités de travail, très prometteur pour les spécialistes, historiens, géographes et anthropologues des migrations. Ce volume contribue à mettre en lumière cette configuration migratoire riche et complexe. Longtemps, et à l'instigation de certains intérêts coloniaux, l'image d'une population vietnamienne rurale sédentaire s'est imposée de manière péremptoire, y compris dans le monde académique.
Pourtant, des migrants vietnamiens se sont déplacés en grand nombre, spontanément, ou ont été "organisés" par l'administration française et par la bureaucratie mandarinale, principalement du Nord vers le Sud, des deltas vers les hautes terres, mais encore, en direction d'autres territoires de l'empire colonial ou bien, enfin, vers la métropole. Des immigrés ont aussi été recrutés dans les pays de la région (Chine, Java, Japon) afin de venir travailler dans plusieurs régions de l'Indochine.
En complément de l'historiographie internationale consacrée à l'engagement colonial de main d'oeuvre - recrutée sous contrat individuel dans un régime de salariat contraint -, les études composant ce livre ambitionnent de rendre compte de la situation indochinoise. A partir de l'étude des migrations au départ ou à destination du Vietnam, elles voudraient aussi contribuer au renouveau des problématiques de ce champ en ouvrant une perspective impériale.
Ces migrations offrent un aperçu économique, social et politique des empires - français, vietnamien, chinois - dont le Vietnam était une composante particulière. Qu'apprend-on, à partir des migrations qu'ils ont organisées, sur la manière dont ces empires se sont construits, se sont gouvernés, ont interagi ? Quel éclairage nouveau l'étude des travailleurs vietnamiens employés en Nouvelle Calédonie pourrait projeter sur la construction d'un espace impérial français dans l'Asie-Pacifique ? Les contributions réunies dans ce volume s'efforcent de renseigner cet aspect fondamental d'une histoire politique et sociale transnationale et impériale, englobant les empires de la France, du Vietnam et de la Chine et des territoires de l'Asie, du Pacifique et de l'Europe.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Eric Guerassimoff est professeur d'histoire contemporaine de la Chine, UFR Langues et Civilisations de ¡'Mie Orientale (LCAO) de l'université de Paris, membre du Cecsma, en délégation au sein de l'Institut français de recherche sur l'Asie de l'Est (IFRAE). Ses recherches portent sur l'histoire moderne et contemporaine de l'émigration chinoise Andrew Hardy est directeur d'études d'histoire du Vietnam k l'Ecole française d'Extrême-Orient (EFEO) et membre du Centre d'Asie du Sud-Est (CASE).
Ses recherches portent sur l'histoire des migrations et les relations inter-ethniques dans la péninsule indochinoise. Nguyen Thi Phuong Ngoc est directrice du Département d'Etudes Asiatiques (ALLSH) et de l'Institut de Recherches Asiatiques (UMR 7306, CNRS-AMU), Aix-Marseille Université. Emmanuel Poisson est professeur d'histoire d l'Université de Paris Diderot-Paris 7, membre de l'Institut français de recherche sur l'Asie de l'Est (IFRAE), spécialiste de l'histoire sociale et des techniques du Vietnam.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
26,00 €