Les femmes qui écrivent vivent dangereusement

Note moyenne 
Laure Adler et Stefan Bollmann - Les femmes qui écrivent vivent dangereusement.
Pendant longtemps, la majorité des femmes surent lire, mais pas écrire, l'écrit restant, dans la répartition traditionnelle des tâches entre les... Lire la suite
29,90 € Neuf
Définitivement indisponible
En librairie

Résumé

Pendant longtemps, la majorité des femmes surent lire, mais pas écrire, l'écrit restant, dans la répartition traditionnelle des tâches entre les sexes, la chasse gardée des hommes. Quand elles accédèrent enfin au droit à l'écriture, elles durent mener une lutte encore plus longue, celle de la reconnaissance de leur production écrite. Alors que la plupart de ces femmes aspiraient à une vie sans contrainte, où elles auraient pu exprimer librement leur art, les obstacles qui ne cessèrent en effet de se dresser devant elles - trouver du temps pour écrire constituant déjà une tâche en soi - les vouèrent à un anticonformisme qui les mettait en danger.
À ces contraintes sociales s'ajouta une contrainte intérieure, une quête inconditionnelle d'authenticité qui, entravée, put les mener à la folie ou au suicide. Cet ouvrage dresse le portrait d'une cinquantaine de ces auteures, depuis le Moyen Age avec Hildegard de Bingen et Christine de Pisan, jusqu'à l'époque contemporaine avec Carson McCullers, Marguerite Yourcenar, Anaïs Nin, Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Françoise Sagan - ou plus récemment Toni Morrison, Isabel Allende ou Arundhati Roy - en passant par les incontournables sœurs Brontë, George Sand, Colette, Virginia Woolf ou Karen Blixen.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/03/2007
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-08-011641-3
  • EAN
    9782080116413
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    149 pages
  • Poids
    0.935 Kg
  • Dimensions
    21,5 cm × 28,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

LAURE ADLER, née en 1950, est journaliste, historienne et écrivain, spécialiste de l'histoire des femmes et des féministes au XIXe et au XXe siècles. On lui doit de nombreux ouvrages, notamment une biographie de Marguerite Duras, parue en 1998 ; en 2005, elle a publié Dans les pas de Hannah Arendt (Gallimard). STEFAN BOLLMANN, né en 1958, a étudié la philologie, le théâtre, l'histoire et la philosophie.
Éditeur et auteur, notamment Les Femmes qui lisent sont dangereuses (Flammarion, 2006), il vit actuellement à Munich.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK