LES ENJEUX DES MIGRATIONS SCIENTIFIQUES INTERNATIONALES. De la quête du savoir à la circulation des compétences

Note moyenne 
Jacques Gaillard et Anne-Marie Gaillard - .
Cet ouvrage fait le point sur une question qu'il est convenu (peut-être à tort ?) d'appeler l'exode des cerveaux, à savoir la traduction géopolitique... Lire la suite
20,85 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 20 novembre et le 23 novembre
En librairie

Résumé

Cet ouvrage fait le point sur une question qu'il est convenu (peut-être à tort ?) d'appeler l'exode des cerveaux, à savoir la traduction géopolitique donnée à la mobilité des scientifiques et des ingénieurs quittant leur pays au profit d'autres qui, tels les Etats-Unis, seraient ainsi passés maîtres dans l'art de " piller " les cerveaux. Si les enjeux des migrations hautement qualifiées peuvent encore aujourd'hui s'étudier grâce à un schéma de pertes et de profits, ce mode d'analyse a toujours été trop limité pour permettre la prise en compte des multiples configurations que revêtent ces migrations. Cela est encore plus vrai aujourd'hui où ces dernières s'inscrivent au cœur d'un processus de mondialisation des échanges scientifiques et techniques. Cette nouvelle donne migratoire, qui ressemble parfois davantage à une circulation qu'à une émigration traditionnelle et définitive, présente des intérêts hier encore insoupçonnés tant pour les pays d'origine que pour les pays d'accueil depuis que les idées peuvent voyager, via les réseaux de communication électronique, plus vite que les hommes... Ce sont les nouveaux enjeux de ces migrations que les auteurs analysent dans cet ouvrage à travers des études de cas et une réflexion théorique. L'exploration des politiques de récupération mises en œuvre par certains pays d'origine éclaire particulièrement cette tendance actuelle qui voudrait que l'on ne parle plus de brain drain (drainage de cerveaux) mais plutôt de brain gain (gain de cerveaux)...

Sommaire

    • Permanence des mobilités et renouvellement du débat
    • Le Brain drain historique ou la science itinérante
    • Les enjeux des migrations internationales des élites
    • Les études à l'étranger
    • Le retour en Chine, une alternative probable
    • L'Inde, un drainage endémique des diplômés
    • L'exode des cerveaux russes, aller simple ou migration pendulaire ? Le retour des compétences
    • Les diasporas scientifiques et techniques.

Caractéristiques

  • Date de parution
    17/12/1999
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7384-8434-4
  • EAN
    9782738484345
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    233 pages
  • Poids
    0.29 Kg
  • Dimensions
    13,6 cm × 21,5 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Anne Marie GAILLARD est docteur en anthropologie sociale. Spécialiste du retour des réfugiés dans leur pays d'origine, elle travaille depuis cinq ans sur la mobilité des personnes hautement qualifiées et sur les migrations scientifiques internationales. Jacques GAILLARD est responsable des relations internationales auprès de la Fondation Internationale pour la Science (IFS), à Stockholm en Suède. Docteur en Science, Technologie et Société, il est également membre du programme Science, Technologie, Développement de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD anciennement ORSTOM).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,85 €