Les capitales de la Renaissance (Broché)

Jean-Marie Le Gall

Collectif

  • PU Rennes

  • Paru le : 16/06/2011
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
La renaissance a rêvé de la cité idéale, a bâti de nouvelles villes et en a refaçonnées beaucoup à partir d'une réflexion politique et artistique... > Lire la suite
16,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 20 décembre et le 23 décembre
ou
Votre note
La renaissance a rêvé de la cité idéale, a bâti de nouvelles villes et en a refaçonnées beaucoup à partir d'une réflexion politique et artistique revivifiée par l'exemple de l'Antiquité et la relecture des Anciens. Mais l'époque fut aussi marquée par une analyse de la grande ville et de la capitale, produite par des chorographes, par des penseurs comme Botero, l'un des théoriciens de la raison d'État ou par des commissions établies par le pouvoir politique.
En effet, certaines capitales furent alors fondées ou déplacées par lui, en fonction des évolutions géopolitiques ou de l'affirmation de l'État moderne. L'analyse fonctionnaliste des réseaux urbains, qui définit la capitale par l'accumulation de populations attirées par la concentration des fonctions politiques, administratives, économiques, culturelles en un lieu ne rend que très imparfaitement compte de ce qu'est une capitale à la Renaissance.
Une approche nominaliste montre leur inégale répartition sur l'espace européen et parfois la fragilité de leur établissement. La réputation héritée de l'histoire, la présence de rituels politiques, la résidence du prince, le lieu de réunion d'assemblées, la possession de telle ou telle institution politique, judiciaire, religieuse ou intellectuelle sont autant de critères pouvant illustrer la métropolité, mais qui ne sont pas systématiquement réunis en un même lieu.
Cet ouvrage montre que s'il existe des capitales, il est difficile de dresser l'idéal-type d'une capitale de la Renaissance car les configurations politiques sont diverses dans une Europe qui compte des monarchies, des empires, des républiques urbaines ou cités-états, des monarchies composites... Aussi, loin d'une analyse exclusivement fonctionnaliste, sont retenues des capitales de la Renaissance, qui ne le sont plus forcément aujourd'hui, invitant ainsi le lecteur à échapper à une histoire des capitales qui ne soit que le récit téléologique de celles qui le demeurent encore.
  • ESPACES SANS CAPITALE
    • Le Saint-Empire sans capitale
    • L'ordre des villes dans l'Italie de la Renaissance et le cas de Bologne, capitale manquée
  • CAPITALES EN QUESTIONS
    • Paris à la Renaissance : capitale ou première des bonnes villes ?
    • Quelle(s) capitale (s) pour la Bretagne (XVe-XVIIe siècle) ?
    • Florence cité dominante : les historiens et le problème de la capitale
  • CHOISIR UNE CAPITALE
    • Cracovie-Vilnius-Varsovie : trois capitales de l'Etat polono-lituanien au XVIe siècle
    • De Tenochtitlan à Mexico
    • Capitale et idéologie impériale en Russie : de Kiev à Saint-Pétersbourg
  • DEPLACER LA CAPITALE
    • Le transfert de la cour de Madrid à Valladolid et le débat sur l'établissement d'une capitale permanente en Espagne vers 1600
    • De Chambéry à Turin : le transfert de la capitale du duché de Savoie au XVIe siècle
  • Date de parution : 16/06/2011
  • Editeur : PU Rennes
  • Collection : Histoire
  • ISBN : 978-2-7535-1389-1
  • EAN : 9782753513891
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 192 pages
  • Poids : 0.315 Kg
  • Dimensions : 15,5 cm × 24,0 cm × 1,5 cm

Biographie de Jean-Marie Le Gall

Jean-Marie Le Gall, qui a dirigé cet ouvrage, est professeur d'histoire moderne à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Les capitales de la Renaissance est également présent dans les rayons

Jean-Marie Le Gall - Les capitales de la Renaissance.
Les capitales de la Renaissance
16,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK