Lectures d'Edith Wharton - Grand Format

Note moyenne 
Marc Amfreville - Lectures d'Edith Wharton.
The House of Mirth est sans doute le plus célèbre des romans d'Edith Wharton. Publié en 1905, il s'inscrit à la charnière de deux siècles, et par... Lire la suite
16,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 1 février et le 5 février
En librairie

Résumé

The House of Mirth est sans doute le plus célèbre des romans d'Edith Wharton. Publié en 1905, il s'inscrit à la charnière de deux siècles, et par conséquent au début de la carrière de son auteur. L'entreprise est avant tout réaliste - roman de moeurs, peinture sociale de la haute société new-yorkaise au Gilded Age. Dernière phase du pendant américain de l'ère victorienne, il s'agit d'une époque étroitement corsetée - du moins dans sa représentation littéraire - qui permet la mise en scène de tous les drames poignants du conformisme et de la révolte étouffée.
L'histoire de Lily Bart, cette protagoniste à la fois tellement désireuse de se faire une place dans le monde où elle n'est qu'un pauvre satellite, et si attachante dans son désir de vérité et la passion qu'elle fait taire, tient de la tragédie et du mélodrame. Edith Wharton sait se trouver une voix propre, même si ses recherches stylistiques se situent à la marge d'une écriture réaliste, voire picturale et même pointilliste, et d'une aventure formelle qui préfigure le modernisme par le recours au monologue intérieur et à la focalisation interne.
Le film éponyme réalisé en 2000 par Terence Davies est une adaptation de grande qualité qui revendique la fidélité au roman, tout en réussissant à se créer un univers propre. Attentif à restituer l'atmosphère si particulière d'une haute société à la violence aussi feutrée qu'implacable, il sait, sans mièvrerie, donner accès au contenu sentimental et profondément émouvant du roman, et se trouver une langue cinématographique, alternant lenteur statique et accélérations elliptiques, décors surchargés et épures des visages.
Le volume rassemble quatorze contributions sur le roman et le film. Qu'il s'agisse des unes ou des autres, du regard d'une écrivaine à celui des spécialistes de chacun des champs représentés, l'essentiel nous a paru devoir être une véritable interrogation des oeuvres, qui certes favorise le travail de compréhension, mais ne cède jamais sur l'ambition interprétative, sur la recherche des enjeux les plus universels.

Caractéristiques

  • Date de parution
    24/10/2013
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7535-2868-0
  • EAN
    9782753528680
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    216 pages
  • Poids
    0.35 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Marc Amfreville

Marc Amfreville est professeur de littérature américaine à l'université Paris-Sorbonne. Il y a créé l'Atelier de Recherches sur le Trauma et ses Ecritures. Président d'honneur de l'AFEA, il est l'auteur de trois ouvrages: C B Brown, la part du doute (Belin, Voix américaines, 2000) ; Pierre ou les ambiguïtés de Melville : l'ombre portée (Ellipses, Marque-Pages, 2003) ; et Ecrits en souffrance (Michel Houdiard, 2009), co-auteur (avec Antoine Cazé et Claire Fabre) de L'Histoire de la littérature américaine (PUF, 2010), ainsi que de nombreux articles sur les romans du XIXe siècle.
Il a participé aux éditions de Melville et de Fitzgerald dans la bibliothèque de la Pléiade. Il a traduit une trentaine de romans contemporains (Th McGuane, Bass, J A Phillips, M Truong (prix Coindreau 2006), Chang Rae Lee, B Machart).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
16,00 €