Le secret et autres nouvelles - Poche

Anne Bayard-Sakai

(Traducteur)

,

Marc Mécréant

(Traducteur)

,

Cécile Sakai

(Traducteur)

Note moyenne 
Jun'ichiro Tanizaki - Le secret et autres nouvelles.
Poursuivant le thème de l'anti-naturalisme qui a fait sa renommée et l'a démarqué singulièrement, Tanizaki met en scène des héros doués d'une... Lire la suite
7,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 9 avril et le 14 avril

Résumé

Poursuivant le thème de l'anti-naturalisme qui a fait sa renommée et l'a démarqué singulièrement, Tanizaki met en scène des héros doués d'une certaine perversion dans un climat onirique. L'image de la femme fatale dont la beauté et la volupté soumettent les hommes est centrale dans la nouvelle Le Kilin à la tonalité fortement exotique. La nouvelle Les Jeunes Garçons est marqué par une liberté de ton et peut être perçue comme une illustration ludique de perversions majeures, tels le sadisme, le masochisme, le fétichisme, etc.
Il poursuit cette exploration d'une sexualité en marge dans la nouvelle Le Secret où il confirme sa volonté de rupture avec le climat social et littéraire des dernières années de l'ère du Meiji.

Caractéristiques

  • Date de parution
    24/10/2013
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-014291-0
  • EAN
    9782070142910
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    196 pages
  • Poids
    0.2 Kg
  • Dimensions
    12,5 cm × 19,0 cm × 1,1 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

L'ensemble des textes de ce recueil a paru pour la première fois dans des revues entre 1910 et 1914. Poursuivant le thème de l'antinaturalisme qui a fait sa renommée et l'a démarqué singulièrement, Tanizaki met en scène des héros doués d'une certaine perversion dans un climat onirique.

À propos de l'auteur

Biographie de Jun'ichiro Tanizaki

Junichirô Tanizaki est né à Tôkyô le 24 juillet 1886. Etudiant à l'université de Tôkyô, il publie en 1910 Le tatouage, nouvelle cruelle et raffinée qui lui apporte une célébrité immédiate. Il s'engage alors dans la voie littéraire, publiant de nombreux récits qui, dans les veines moderniste et diaboliste, s'inspirent souvent d'un Occident et d'une Chine exotiques jusqu'au grand séisme qui secouera Tôkyô en 1923.
Tanizaki quitte alors la capitale pour la région de Kyôto et Ôsaka et, après avoir publié Un amour insensé (1924) qui signe magistralement la fin de cette première période, il opte pour un retour aux sources japonaises. En témoignent notamment son essai d'esthétique, Eloge de l'ombre (1933), ses trois versions modernes du Dit du genji et son chef-d'oeuvre : Quatre soeurs. Interdite en 1943 car jugée inconvenante en temps de guerre, cette saga familiale sera finalement éditée entre 1946 et 1948.
Lorsque Tanizaki s'éteint, le 30 juin 1965, il laisse une oeuvre unanimement considérée comme l'une des plus importantes du XXe siècle japonais.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK